Faranah-un incendie ravage le village de Yiraya : « On a tout perdu… »

Haute Guinée
Des sinistrés du village de Yiraya
Des sinistrés du village de Yiraya

FARANAH-Un incendie d’origine inconnue a ravagé plusieurs cases d’habitation dans la sous-préfecture de Songoyah, située à 9 kilomètres de la préfecture de Faranah, en Haute Guinée.

L’incendie survenu ce samedi 30 janvier 2021 dans le district de Yiraya a décimé presque tout le village, alors que les habitants étaient au champ. Près de 50 cases ainsi que leur contenu ont été réduits en cendres. C’est seulement les maisons en dur qui ont été épargnées. Des vivres et d’importantes sommes d’argent sont consumés. Interrogé par notre correspondant, le maire de Songoyah Elhadj Malon Balla Sankhon explique les circonstances du sinistre.

Lire aussi-Des encadreurs dans la rue à Faranah : "Le gouvernement nous a trahis…"

« Ce samedi vers 15h pendant que j'étais à Songoyah centre, j'ai reçu un appel m'annonçant un incendie dans un de mes districts. Immédiatement, j'ai informé la croix rouge et on s'est rendu sur les lieux. A notre arrivée, c'était la désolation. Parce que tout le village était consumé à l'exception des bâtiments en tôle, selon les explications des victimes. Le feu est d'origine inconnue. Tout a commencé par un vent violent et brusquement, les habitants ont constaté le feu au sommet d'une case. Le temps pour eux de l'éteindre, une autre case aussi a pris feu. En ce moment, tous les citoyens du village étaient aux champs.

On a dénombré pour le moment 44 cases consumées appartenant à 16 familles différentes, 132 sacs du riz PADI et quelques sacs de fonio et de manioc. Je lance un SOS aux personnes de bonnes volonté pour aider ma communauté qui est aujourd'hui à la belle étoile, dépourvue de nourritures et de vêtements », a lancé le maire de Songoyah.

Le président de la jeunesse du village sinistré, Sayon Condé fait partie des victimes. Il explique : « vers 14h, pendant que nous étions au champs, j'ai reçu un coup de fil d'un de nos citoyens qui m'a annoncé en criant qu'il y'a un incendie au village. Immédiatement on s'est rendu au village, mais c'était trop tard ! Le feu avait fini de consumer tout. Moi personnellement, toutes mes 4 cases et leurs contenus sont réduits en cendre. J'ai perdu 13 sacs de riz, tous mes habits ainsi que ceux de mes 2 épouses et un montant de 2 millions 300 mille Frans guinéen. Je suis aujourd'hui dans la tristesse, car j'ai tout perdu. Même si je me lave je n'ai pas d'autres habits pour me changer », a expliqué cette victime.

Pour le moment, les sinistrés du district de Yirayah dorment à la belle étoile.

Depuis Faranah, Alpha Amadou Barry

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 31 janvier 2021 à 11:28

TAGS