Condamnation de Fonikè Menguè : Comment réagissent Sano et ses alliés ?

Guinée
Abdourahmane Sano, coordinateur national du FNDC
Abdourahmane Sano, coordinateur national du FNDC

CONAKRY-Le front national pour la défense de la constitution (FNDC) n’a pas tardé à réagir suite à la condamnation, ce jeudi 28 janvier, de Oumar Sylla alias Fonikè Menguè par le tribunal de première instance de Mafanko.

Cet activiste de la société civile guinéenne, chargé de la mobilisation du FNDC a été reconnu coupable par la juge Djenabou Doghol Diallo d’avoir participé directement à un attroupement non armé. Il a écopé de 11 mois de prison ferme.

Dans une déclaration rendue publique peu après la sentence, le Front anti troisième mandat, a dénoncé une décision politico-juridique. « Cette décision politico-juridique fait suite à l'échec de plusieurs émissaires envoyés par Alpha Condé auprès de son prisonnier politique Fonike Menguè dans le but de le convaincre à renoncer au combat du FNDC contre le coup d'Etat constitutionnel », a affirmé le FNDC.

Le front anti troisième mandat marque son étonnement sur la requalification des charges visant son militant le jour même du verdict du procès.

Lire aussi-Foniké Mengué condamné : l’opposant charge Alpha Condé…

« Ce jeudi 28 janvier 2021, à la surprise générale du Collectif des avocats du FNDC, la juge a requalifié les faits pour lesquels Oumar Sylla est poursuivi et illégalement détenu depuis septembre 2020 pour le condamner à la peine dictée par le dictateur Alpha Condé », a dénoncé les opposants.

La plateforme dirigée par Abdourahmane Sanoh, soutient que cette « condamnation injustifiée n'est rien d'autre qu'un chantage politique » qui vise à utiliser la prison comme monnaie d'échange à la validation du 3ème mandat imposé au peuple de Guinée.

La coordination nationale du FNDC dénonce « la caporalisation de la justice et de toutes les institutions de la République par Alpha Condé et son clan corrompu ». « Cette sentence téléguidée contre le militant de l'alternance démocratique ne saurait réduire au silence les voix discordantes au régime de terreur instaurée par le despote Alpha Condé », a averti le front anti-3ème mandat.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 28 janvier 2021 à 19:45