RN Conakry-Mamou : Des coupeurs de route s'entretuent lors d'un braquage armé…

Echos de nos régions
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY- S'ils ont l'habitude de tuer impunément de pauvres innocents qu'ils dépouillent de tout, cette fois-ci, les coupeurs de route se sont entretués eux-mêmes. Les faits se passent de commentaires.

Après avoir fini de braquer un véhicule de transport en commun en provenance de Kissidougou, destination Conakry à Waaka dans la sous-préfecture de Konkouré, des coupeurs de route se sont entretués. Les assaillants venus à bord de 3 motos ont emporté plus de 12 millions de nos francs ainsi que plusieurs objets, avant de tuer un des leurs. Interrogé sur ces faits inédits, le secrétaire général du syndicat des transporteurs à Konkouré explique comment la scène s’est déroulée.

Lire aussi-RN Conkary-Mamou: des coupeurs de route sèment encore la terreur...

« Le chauffeur m’a dit que c’est aux environs de 2H du matin que 3 motards les ont poursuivis jusqu’au niveau de Waaka pour ouvrir le feu sur le véhicule. Ils les ont arrêtés et ont procédé à la fouille. Ils ont retiré la somme de 12 millions sur un passager et 400 milles sur un autre. Ceux qui n’avaient pas d’argent, ce sont les objets qu’ils ont retirés. Après ça, ils ont voulu s’enfuir mais la moto d'un des leurs n'a pas démarré. C’est à la grande surprise de tout le monde que l’un des bandits a tiré sur celui dont la moto était tombée en panne. Il a ouvert le feu sur lui à bout portant au niveau de la poitrine, puis ils sont partis », a indiqué Ibrahima Sory Condé.

Le jeune qui a été assassiné est connu dans la commune urbaine de Mamou. Conducteur de mototaxi, il habite au quartier Abattoir.  Dans sa famille où nous nous sommes rendus, aucun membre n’a voulu répondre à nos questions. Les voisins affirment que le jeune n’est pas sérieux. Les services de sécurité ont récupéré sa moto et son gilet pour des fins d’enquêtes.

Habib Samaké

Correspondant régional

D’Africaguinee.com à Mamou 

Créé le Vendredi 22 janvier 2021 à 9:53

TAGS