Kassory reconduit: "Alpha Condé n'a plus toutes les cartes entre les mains", réagit Bah Oury

Guinée
Bah Oury
Bah Oury

CONAKRY- C'est l'une des premières réactions d'un acteur de l'opposition suite à la reconduction de Kassory Fofana à la Primature.  Interrogé ce samedi 16 janvier 2021 sur cette décision du Président Alpha Condé, Bah Oury a livré son analyse. Exclusif!!!

AFRICAGUINEE.COM : Quelle analyse faites-vous de la reconduction de Kassory Fofana à la primature ?

BAH OURY : J'ai l'impression que le président Alpha Condé se retrouve aujourd'hui dans une situation où il n'a plus toutes les cartes entre les mains. Devant l'appétit de certains responsables de sa mouvance qui pensent dore et déjà à sa succession, il a préféré conforter une certaine continuité dans sa démarche politique.

Mais il faut rappeler également que la constitution qu'ils se sont octroyés est hyper présidentialiste. Le Premier ministre n'a plus les mêmes coudées franches avec le texte qui était en vigueur avec celle de 2010. Ceci dit, à tout moment le président peut user de ses super pouvoirs qu'il s'est octroyés pour être le seul maitre à bord. Il faut le rappeler pour indiquer qu'il y a une inflexion majeure vers cette hyper présidentialisation du pouvoir.

En ce qui concerne la gouvernance réelle, elle va être dans une logique de continuité parce qu'il lui est très difficile de pouvoir infléchir sa politique pour une raison toute simple. Il y a eu des conglomérats d'intérêts, il y a des ambitions contradictoires et rivales qui cohabitent dans les mêmes équipes. Le président va beaucoup plus conforter le statu quo que de se lancer dans une ouverture qui risquerait d'être peut-être aléatoire à ses yeux.

Le maintien de Kassory ne constitue-t-il pas un mauvais signal pour l'avenir du dialogue tant réclamé par une bonne frange de la classe politique ?

Il faut connaitre la réalité du pouvoir pour savoir qui est réellement le maître du jeu dans la façon de faire.  Je considère que monsieur Alpha Condé a toujours été le seul maître à bord et il a imposé sa politique à son entourage. Je ne pense pas qu'il se laisse infléchir ou qu'il accorde beaucoup d'intérêts au positionnement des uns et des autres. Le parti est devenu un parti godillot, le gouvernement obéit au doigt et à l'œil du président.

Donc, dire que c'est tel qui est l'aile dure, il faut faire attention à ce genre d'appréciations. Puisque les arcanes du pouvoir sont parfois très obscurs. On ne sait pas dans les coulisses qui fait quoi, qui propose quoi. Mais sur la place publique, il est très facile d'indexer certains pour les éliminer, dans un second temps les faire passer pour des boucs émissaires d'une politique lorsque tout a été déjà obtenu par rapport à la recherche politicienne qui est en œuvre.

S'attendez-vous à un changement dans l'ossature et la composition de la prohane équipe ?

On verra s'il y aura une inflexion majeure parce que l'équipe dans sa globalité peut influer. Mais attendons de voir.

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 16 janvier 2021 à 11:24