Papa Koly Kourouma parle: "Le Président Alpha Condé nous a instruit…"

Guinée
Papa Koly Kourouma
Papa Koly Kourouma

CONAKRY- Pourquoi tous les Ministres du Gouvernement de Kassory Fofana sont en tournée à l'intérieur? Quels sont les messages que véhiculent les émissaires d'Alpha Condé? Alors que cette opération est critiquée par certains observateurs, le leader du parti GRUP, allié du RPG Arc-en-ciel, est revenu sur les raisons de cette tournée. Depuis Nzérékoré, El hadj Papa Koly Kourouma a accepté de répondre à nos questions...

 

AFRICAGUINEE.COM : De nombreux ministres sont en tournée alors que l'administration est quasiment à l'arrêt. Cette tournée était-elle opportune dans le contexte actuel ?

PAPA KOLY KOUROUMA : Absolument ! Le contexte actuel n’est pas différent du contexte ordinaire. Une élection a été faite, un président a été élu et a prêté serment, des campagnes ont été menées. Il est quand-même opportun d’aller dire merci à ceux qui ont voté pour le président et à ceux qui n’ont pas voté pour lui. Ceci, pour qu’ensemble on se donne la main afin de gouverner autrement comme le dit bien le chef de l’Etat actuellement. Personne n’est exclu, ce ne sont pas que les militants, c’est toutes les sensibilités du pays. A ceux qui ont voté, on leur dit merci, d’autres bien entendu n’ont pas voté, mais qu’à cela ne tienne, on leur dit tous merci pour leur participation à l’élection du président de la république. C’est un message de paix que nous véhiculons, c’est un message de remerciement que nous véhiculons. Tout cela permet de prôner la cohabitation pacifique.

Vous êtes dans quelle préfecture ?

Je suis à N’zérékoré, je viens de faire la sous-préfecture Koropara et je suis maintenant à Koulé avec toute la délégation.

Cette tournée ne contribue-t-elle pas à paralyser davantage l’administration ?

Je ne pense pas que cela puisse impacter le fonctionnement de l’administration. Ce sont des affaires purement politiques et qui sont nécessaires à maintenir. Parce que les populations s’attendent à cela, les militants bien évidemment s’attendent aussi à cela. C’est une opportunité de véhiculer le message de paix et le discours du président qui dit : gouverner autrement dans la prospérité partagée. Ce sont les maitres mots que nous sommes venus adresser aux populations pour dire que tout ce qui a été promis, parce que bien sûr, il y a eu des promesses que le Président fera de sorte que ces promesses soient mises en œuvre.

Depuis plusieurs années et je le dis : les guinéens n’ont pas de problème entre eux. Il n’y a que pendant les élections qu’on a crée des faux problèmes pour dire qu’il y a l’ethnocentrisme. Les guinéens s’aiment très bien. Tant qu’il n’y a pas d’élections et que les politiciens n’ont pas appuyé sur la machine de la désinformation, les guinéens se portent bien. 

Pour bien d’observateurs, cette tournée ministérielle sent une seconde vague de campagne. Les administrateurs territoriaux ou les responsables locaux de la mouvance présidentielle n'auraient-ils pas pu accomplir cette mission ?

Les remerciements s’intéressent aux populations locales, à leurs mandants. Ceux qui se sont déplacés sont des députés et quelques cadres. Nous avons dix personnes par délégation et par préfecture, tout au plus. Alors je ne vois pas comment cela peut négativement impacter le fonctionnement de l’administration et être considéré comme une campagne. D’ailleurs on se demande pourquoi faire une campagne. S’il y en a une, c’est pour prôner la cohabitation pacifique.

Une campagne pour certains cadres ou même les Ministres pour être maintenus à leur poste ?

Ceux qui le pensent ainsi se trompent. Cela n’a aucun impact puisque le détenteur des décrets est souverain. Il nomme qui il veut, il laisse qui il veut. Cette tournée ne vient pas des Ministres, c’est sur indication du Président de la République, ce sont ses instructions.

Il y a au moins trois semaines de suite que ni les conseils interministériels, ni les conseils de ministres ne se tiennent. N'est-ce pas significatif de la paralysie de l'administration ?

Les raisons du report des conseils interministériels sont très souvent données. On devait avoir un conseil interministériel le mardi dernier, mais plusieurs membres de ce conseil étaient déjà à l’intérieur du pays pour cette mission de remerciement. Cela n’a rien à avoir avec un comportement désinvolte. C'est sur instruction du chef de l’Etat. Mais les dossiers continuent à être traités.

Quelle va être la prochaine étape après cette tournée ?

Après cette tournée on fonctionnera sur instruction du chef de l’Etat. Comme il a dit les conseils de cabinet se tiendront, les conseils interministériels aussi se tiendront et le conseil des ministres bien entendu se tiendra.

Vous menez une campagne de paix et de cohésion alors que de nombreux opposants sont en prison. N'est-ce pas un frein pour la décrispation recherchée ?

Les opposants en prison ne sont pas en conflit avec les politiques. Ils sont en conflit avec la loi. Ça relève du domaine juridictionnel. Donc on ne peut pas se prononcer là-dessus.

 

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 15 janvier 2021 à 11:07