Fanta, battue par son mari : « Je saignais, il continuait à me cogner…"

Violences conjugales
Fanta Doumbouya
Fanta Doumbouya

SIGUIRI-Piqué par une crise de "jalousie", Adama Sidibé a violenté sa femme dans la nuit du mardi à mercredi 23 décembre 2020 dans le district de Lero, situé à 165 kilomètres du centre préfectoral de Siguiri. Evacuée dans un état critique, la victime a failli perdre la vie. Son mari a été arrêté par la police et se trouve actuellement en détention.  

«Je dormais lorsqu’un motard est venu s’arrêter quelques minutes derrière ma chambre à 1h du matin. Mon mari, Adama Sidibé, m'a appelé dans sa chambre et m'a demandé qui était ce monsieur qui s'est garé derrière ma chambre. Il a dit qu’il est venu, peut-être, prendre rendez-vous avec moi. Il m’a demandé d'appeler l'intéressé. J'ai dit que je ne le connais pas. Immédiatement, il a fermé la porte de sa chambre et a commencé à me frapper. Quand il se fatigue, il se repose quelques instants après il recommence à me frapper. Je suis tombée à terre, le sang coulait un peu partout sur mon corps, j'ai perdu conscience.

Le matin je suis allée chez sa grande sœur (ma belle-sœur). Celle-ci a eu trop peur, elle a appelé mon mari, nous sommes allés chez docteur Camara qui nous a refoulés en nous demandant d'aller, d’abord, à la police. Nous nous sommes rendues dans une clinique de la place chez docteur Baldé qui nous a reçus mais qui a demandé à ma famille d'aller porter plainte à la police. Aussitôt fait, ils nous ont envoyé un agent qui nous a déposés à la police. Une fois arrivée, ils ont emprisonné d'abord mon mari. C'est ainsi que nous sommes allées chez docteur Camara pour le traitement», a expliqué la victime, Fanta Doumbouya.

Mohamed Minata Coulibaly témoin des faits, a confirmé la version de la victime avant d’indiquer que les amies de Fanta, la victime, très remontées ont voulu verser de l'eau chaude sur l’époux de leur copine, n'eût été l'intervention des voisins.

Le colonel Cécé Kolié du commissariat spécial des mines de Lero a annoncé la transmission du dossier devant le TPI de Siguiri si la vicitme donnait son accord. Quant à Adama Doumbouya, le présumé auteur des violences contre son épouse, il a été placé en garde à vue pour son acte, mais aussi pour lui éviter une “vindicte populaire”. Selon les médecins, Fanta Doumbouya doit suivre son traitement pendant 10 jours à l'hôpital.

 

Depuis Siguiri, Diarra Sidibé

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 27 décembre 2020 à 10:43

TAGS