Gouvernement guinéen: A quand la démission de Kassory et de son équipe?

Politique

CONAKRY-Alors qu'Alpha Condé a été officiellement installé ce lundi 21 décembre 2020 dans ses fonctions de premier Président de la quatrième République, le premier ministre Ibrahima Kassory Foana et son gouvernement devraient démissionner. Mais à quand ? Une source proche de la primature nous a indiqué qu'il n'y a pour le moment aucune visibilité sur la date. Le Premier ministre était à son bureau ce matin.  

La page de l'élection présidentielle est désormais tournée en Guinée. Le chef de l'Etat a prêté serment et a été installé aujourd'hui par la Cour Constitutionnelle, dans ses fonctions. Plus de temps à perdre, le dirigeant guinéen devra désormais s'atteler à la formation d'un nouveau gouvernement. Mais bien avant, l'équipe qui est sur place doit d'abord rendre le tablier, comme le veut la tradition Républicaine.

Dans la perspective de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale, qui est très attendue, Kassory Fofana, nommé premier ministre le 21 mai 2018, va présenter au président Alpha Condé sa lettre démission ainsi que celle de son gouvernement. Après avoir accepté celle-ci, le chef de l'exécutif guinéen aura le choix : soit d'instruire le premier ministre ainsi que le gouvernement qu'il dirige de continuer d'assumer la gestion des affaires courantes jusqu'à la mise en place d'un nouveau gouvernement, ou bien de confier ces charges aux secrétaires généraux des différents départements.

La démission du gouvernement au lendemain d'une consultation électorale majeure ne repose pas sur une base juridique, mais elle est devenue une tradition républicaine, précise un Juriste. "Il n'y a pas une base juridique disant qu'au lendemain d'une élection, il faut que le gouvernement en place démissionne. Mais politiquement ça peut s'expliquer. Le président étant un nouvel élu, il souhaitable qu'il forme une équipe. Il peut reconduire les mêmes comme il peut les changer", confie à Africaguinee.com, un ancien ministre.

"On le fait par élégance Républicaine", nuance un autre homme d'Etat, interrogé sur le même sujet. "C'est une habitude qui, à force de se répéter est devenue une rituelle Républicaine, mais qui ne se repose pas sur des règles juridiques", précise un analyste politique

Au pouvoir en Guinée depuis 2010, Alpha Condé, 82 ans, entame donc un sextennat dans un pays profondément déchiré par les séquelles des violences postélectorales. Pour ce nouveau mandat, il a promis aux guinéens de "gouverner autrement". La lutte contre la corruption qui gangrène l'administration, sera son cheval de bataille.  Jeudi dernier lors du conseil des ministres, il a promis des « surprises » par rapport au prochain remaniement.

Focus Africaguinee.com

Créé le Lundi 21 décembre 2020 à 16:22