Université Gamal : Kassory Fofana inaugure des infrastructures réalisées par Guicopres…

Enseignement supérieur
Kassory Fofana, Premier ministre inaugure des infrastructures à l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry
Kassory Fofana, Premier ministre inaugure des infrastructures à l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry

CONAKRY-Le premier ministre guinéen, Ibrhaima Kassory Fofana a procédé, ce mercredi 2 décembre 2020, à l'inauguration partielle de nouvelles infrastructures construites par l’entreprise Guicopres à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Cette inauguration concernait le bloc d’études, le bloc administratif "Abdel Fattah Al Sissi" et la scolarité.

Ces infrastructures ont été construites pour améliorer les capacités d’accueils de cette institution d’enseignement supérieur et de créer de meilleures conditions de travail pour les enseignants chercheurs et les étudiants. Outre le premier ministre qui a présidé l'évènement, la cérémonie a réuni les responsables de l'Université Gamal Abdel Nasser, le ministre de l'enseignement supérieur et le PDG du Groupe Guicoprès, Kerfalla Persn Camara.

Dans son intervention de circonstance, le premier ministre expliqué que le président Alpha Condé a donné des directives au gouvernement qu’il dirige, de faire de l’éducation le fer de lance de sa politique de reconstruction de la Guinée.

« Cette cérémonie est le point de départ d’une série d’inaugurations dans le système éducatif depuis la base jusqu’à l’université. Pour l’université de Conakry, nous savons qu’il reste beaucoup à faire, les bâtiments sont vétustes parce qu’ils datent de plus d’un demi-siècle et il a fallu le Pr Alpha condé pour changer cette donne. Nous allons poursuivre, cette université sera réhabilitée. Il est essentiel, si on veut améliorer le système éducatif, de créer un cadre physique approprié qui permette aux encadreurs enseignants et aux apprenants de se trouver à l’aise, les uns pour enseigner et les autres pour apprendre », a indiqué Ibrahima Kassory Fofana.

Le chef du gouvernement annonce que dans le cadre des programmes de la 4ème république, la part de l'Education sera importante.

« Dans la vision du Pr Alpha Condé, en termes d’allocation des ressources budgétaires pour le développement économique, la tendance que la part de l’éducation soit importante est réelle. Le budget 2021 qui inaugure la 4ème république en donne l’illustration. Plus d’argent au système d’éducatif pour créer les meilleures conditions de travail et de vie à nos élèves et étudiants. Plus de possibilité au système éducatif par la mise en place des infrastructures de qualité qui facilitent le travail d’apprentissage », a-t-il indiqué.

Heureux d'avoir bénéficié de ces nouvelles infrastructures, le Ministre de l’enseignement supérieur a formulé une autre demande pour l’amélioration des conditions de travail des enseignants chercheurs. Leur amélioration des conditions de vie et de travail.

 « Nous devons nous atteler à améliorer les conditions sociales et de travail des enseignants chercheurs à travers la mise en place des mutuelles de santé, de l’équipement des bibliothèques universitaires, de la construction des dortoirs et de la rénovation des réfectoires et faciliter l’accès aux logements. A cela j’ajoute l’interconnexion des institutions d’enseignements supérieurs et les institutions de recherche scientifiques à la fibre optique pour donner la possibilité aux étudiants et à nos enseignants chercheurs d’accéder à de nombreux ouvrages scientifiques sur des plateformes numériques à travers le monde. Nous allons nous atteler au renforcement de nos laboratoires en matériels et équipements de recherche pour la production des résultats scientifiques et à l’organisation de forum scientifique international pour la valorisation de nos revues scientifiques existantes dans l’objectif de les rendre indexées et appuyer en même temps nos programmes de formation des formateurs », a martelé Boubacar Oumar Bangoura.

Le ministre de l'Enseignement Supérieur a remercié le PDG de l’entreprise Guicopres pour la réalisation de ces infrastructures.

« Je remercie l’entreprise Guicopres à travers son PDG qui accompagne inlassablement le gouvernement dans la réalisation de nombreux projets d’infrastructures à travers le pays. Je demande d’accélérer les travaux restants afin de nous permettre de tripler les capacités d’accueils de l’université en termes d’effectif et d’améliorer les conditions de travail des enseignants chercheurs », a-t-il formulé.

De son côté, le Président Directeur Général du Groupe Guicopres, a expliqué que ce projet d’extension et de rénovation de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry comporte plusieurs ouvrages pour un montant de 185 milliards de francs guinéens.

Selon M. Kerfalla Camara, le projet prévoit : « Un bloc administratif en R+3 avec toiture accessible et couverte, deux amphithéâtres de 700 places chacun, un bloc d’études en R+2, un laboratoire en R+4, un bâtiment en R+2 pour la scolarité, deux écoles doctorales en R+1, un restaurant, un palais des sports, un magasin de stockage, du mobilier et équipements des bureaux, des salles de classe et des laboratoires, la rénovation du bâtiment principal, de la salle des fêtes, du bâtiment pharmacie, du bâtiment génie civile, du bâtiment génie mécanique et hydraulique, l’achèvement du bâtiment informatique en R+2, l’extension du centre médical, l’aménagement extérieur, les voiries et réseaux, divers ».

Dans le programme de Guicopres, quatre autres ouvrages seront remis dans un délai de trois mois. Le reste des ouvrages s’ouvrira progressivement jusqu’en fin 2021 a annoncé Kerfala Camara KPC. Selon lui, "cette cérémonie inaugurale qui concerne le bloc d’études, le bloc administratif et la scolarité est un témoignage incontestable de l’engagement du monsieur le Président de la République à améliorer significativement le niveau de formation des étudiants guinéens d’une part et à rehausser les conditions du travail du corps enseignant d’autre part ».

Principal bénéficiaire de ces nouvelles infrastructures, le recteur de l'Université Gamal Abdel Nasser a indiqué que depuis sa création en 1962, c’est seulement sous l’actuel Président que ce temple de savoir connait une action de telle envergure.

 « Depuis 1962 date de la création de la première institution d’enseignement supérieur de Guinée sous l’appellation Institut Polytechnique de Conakry IPC, le gouvernement du Pr Alpha Condé vient de poser en 10 ans de son mandat des actes patriotiques pour rendre nos universités plus attractives et compétitives à l’échelle sous régionale et régionale. Ces actions resteront à jamais gravées dans la mémoire collective de la communauté universitaire guinéenne. C’est pourquoi nous pouvons vous rassurer que l’université guinéenne jouera son rôle du moteur développement durable de la Guinée», a promis le recteur de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Ci-dessous, quelques images de la cérémonie

Créé le Mercredi 02 décembre 2020 à 19:03