Guinée : accusé de "détournements de fonds", Dr Faya sort de ses gongs…

Politique
Dr Faya Milimouno, leader du Bloc Libéral
Dr Faya Milimouno, leader du Bloc Libéral

CONAKRY-Accusé de détournements des fonds, de non-respect des statuts et règlements intérieur du parti, d’ethno-stratégie dans la gouvernance interne, de volonté d’exclusion, l'opposant Dr Faya Milimono vient de sortir de sa réserve. Joint au téléphone par la rédaction d’Africaguinee.com, le leader du Bloc Libéral a lancé un défi aux frondeurs de son parti qui traverse depuis quelques mois une zone de turbulence.

Dans ses explications, le président du Bloc Libéral a battu en brèches toutes les accusations portées contre sa personne. Selon lui, tous les guinéens sont témoins qu’il ne baigne pas dans l'ethnocentrisme.

« Je ne peux pas dire quelle est la source du conflit parce que c’est ceux-là qui communiquent qui peuvent dire quelle est la source du conflit. Je n’ai absolument rien à me reprocher par rapport à tout ce qu’on est en train de dire. Les guinéens qui me connaissent depuis quand je suis enfant, ne me connaissent pas ethno. Je ne suis pas dans la lutte politique pour l’ethnie Kissi à plus forte raison pour une autre ethnie, ni pour un clan. Je suis en politique pour offrir au peuple de Guinée un programme qui va le sortir de l’ornière. Donc l’ethnie, ça ne m’intéresse pas. Par contre il y a des gens qui pensent que l’ethnie se mange à tout, tu poses un acte qui est répréhensible, on te dit c’est à cause de mon ethnie. Il n’y a pas de Peuhl au BL ni de Malinké, ni de Soussou, il y a des guinéens. Si tu viens en tant que kissien tu sors, celui qui vient en tant que sousou tu sors. Au BL, on vient viens en tant que guinéen », explique Dr Faya Milimono.

Le Bloc Libéral de Dr Faya Milimono est traversé par des bisbilles en son sein. Face aux accusations portées contre lui par les frondeurs, l'opposant annonce qu'il va engager des poursuites judiciaires.

 « Je ne vais pas commenter ces accusions qu'ils ont faites sur ma personne. Je suis en train de les collecter sur tous les sites (sites d’informations ndlr) qui en parlent pour que mon avocat leur donne l’opportunité d’en présenter des preuves devant un juge. Ça n’a rien à voir avec la politique. Quand on dit que j’ai détourné des fonds, non ça ne me ressemble pas moi. Donc quand on le dit, ce qu’on a des preuves et donc le juge va leur en demander, ils vont fournir la preuve à la face des guinéens. Je demande aux militants du BL de garder la sérénité, il n’y a pas de péril en la demeure. Aux frondeurs, je leur demande en attendant, ils n’ont qu’à préparer les preuves de leur accusation. Et rendez-vous au tribunal », a averti le leader du BL.

Affaire à suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Mercredi 02 décembre 2020 à 19:03