Crime à Wanindara/la mère de Lamarana raconte: "Comment ils ont tué mon fils..."

Société
Madame Ramatoulaye Diallo, maman du jeune Mamadou Lamarana
Madame Ramatoulaye Diallo, maman du jeune Mamadou Lamarana

CONAKRY-Mamadou Lamarana Diallo, âgé d'une vingtaine d'années a été abattu ce mardi 1er décembre 2020 au quartier Wanindara, en proie à des violences depuis lundi dans la soirée. Sa mère que nous avons rencontré ce mercredi 2 décembre est très affectée par la tragique disparition de son fils. Madame Ramatoulaye Diallo pointe un doigt accusateur sur six agents qui ont fait irruption dans leur concession vers 15heures. Dans son témoignage, elle raconte le film de l'assassinat de son fils. Son récit est pathétique.

"Lorsqu'ils sont venus, j'étais arrêtée à la véranda. Ils étaient six agents, l'un d'entre eux est entré en disant que des jeunes sont cachés dans ma maison. Je leur ai dit qu'il n'y a personne chez moi. Ils ont insisté en indiquant qu'ils vont fouiller pour avoir le cœur net. Je n'ai pas fait d'objection. Ils ont fouillé toute la maison. Vue qu'ils n'ont rien pu trouver, ils se sont mis à récupérer des téléphones.

Je leur ai fait observer que ce n'est pas ce qu'on s'est convenu. C'est dans ces circonstances que mon fils est rentré vers 15h. Ils ont automatiquement ouvert le feu sur lui. Il s'appelle Mamadou Lamarana Diallo, âgé d'une vingtaine d'années. Il n'a rien fait de mal, il se débrouillait dans le commerce. Les agents étaient habillés en noir.

 

Lorsqu'ils ont pris les téléphones, je les ai poursuivis pour les récupérer. Je leur ai dit vous ne pouvez tuer mon fils sous mes yeux et partir avec nos appareils. Mon fils sera inhumé aujourd'hui à 14h, mais je ne pardonnerai jamais ses assassins. Ils m'ont arraché mon bébé alors qu'il n'a rien fait de mal dans notre propre concession. Je ne leur pardonnerais jamais ! Ils sont armés de fusils en train de voler et commettre des abus sur des innocents", sanglote madame Ramatoulaye Diallo, la mère de la victime.

 

Des heurts ont éclaté dans la journée de ce mardi à Wanindara, le lendemain du meurtre d'un policier.

A suivrre…

Abdoul Malik Diallo

Pour Africaguinee.com

Ci-dessous la photo de la victime

Créé le Mercredi 02 décembre 2020 à 13:28