Guinée: Un Camerounais à la tête de la Banque Nationale d'Investissement

Finances
Alpha Condé et Paul Fokam, à l'inauguration de la Banque Nationale d'Invetisssement
Alpha Condé et Paul Fokam, à l'inauguration de la Banque Nationale d'Invetisssement

CONAKRY-Inaugurée récemment en grande pompe par le président Alpha Condé, la Banque Nationale d’Investissement de Guinée (BNIG), sera dirigée par un camerounais. Paul Fokam Kammogne, trône à la tête du Conseil d’Administration de cette banque destinée à aider les opérateurs guinéens dans leurs activités.

Pourquoi le dirigeant guinéen a-t-il jeté son dévolu sur l’homme d’affaires camerounais, Paul Fokam ? Alpha Condé justifie sa décision par le fait que selon lui, la Guinée depuis son indépendance a toujours prôné le panafricanisme.

"Depuis 1958 (date de l'indépendance, ndlr) la Guinée a prôné une politique panafricaine dont nous sommes fiers. Ceux qui ne savent pas, peuvent s’étonner comment une banque nationale d’investissement de Guinée peut être présidée par un camerounais. N’oublions pas lorsque nous avons obtenu l’indépendance, toute l’administration coloniale est partie. Beaucoup d’africains, des grands cadres, les Kizerbo de la Haute Volta aujourd’hui Burkina Faso (…) et beaucoup d’autres ont fait que l’administration guinéenne ne s’effondre pas. Donc nous restons profondément dans le panafricanisme", a justifié le Chef de l'Etat.

Selon lui, la BNIG est créé pour participer activement à l’effort global de création croissante et de répartition égale des richesses et des emplois pour tous les fils et filles de Guinée. Aux dires du chef de l’exécutif guinéen, celle-ci a déjà réalisé des études et procédé à l’accompagnement des entreprises dans nombreuses filières, notamment celle de l’anacarde, du maïs, du riz, de l’élevage et la pêche.

Cette banque est dotée d’un capital social de 100 milliards Gnf. Elle est détenue à 60% par l’Etat guinéen, à 30% par la BCRG et à 10% par Afriland First Bank. 

Pour Paul Fokam, sous l’impulsion du gouvernement guinéen, la banque va œuvrer dans la mise en place d’un système d’agropole, intégrer la production agricole, la transformation et la distribution.

Focus Africaguinee.com

 

Créé le Samedi 28 novembre 2020 à 10:40