Journée de manifestions: Comment l'appel de Cellou est observé à Conakry?

Marche du 25 novembre
Des policiers déployés pour le maintien d'ordre à Conakry
Des policiers déployés pour le maintien d'ordre à Conakry

CONAKRY-La manifestation appelée ce mercredi 25 novembre 2020 par Cellou Dalein Diallo et ses alliés sur toute l'étendue du territoire national, est peu suivie à Conakry la capitale du pays.  

A part la fluidité de la circulation qu'on a pu constater dans les différents axes routiers de la capitale pris d'assaut par les services de maintien d'ordre, la paralysie des activités commerciales, aucun rassemblement n'est pour le moment signalé.

Cela pourrait s'expliquer par la suspension des manifestations de masse par le gouvernement et des récentes menaces du chef de l'Etat qui a promis de "couper des queues". 

Ce mercredi 25 novembre 2020, la sécurité a été drastiquement renforcée à plusieurs endroits réputés sensibles sur l'axe le Prince. Des pickups de la police et de la gendarmerie sont visibles un peu partout.

Au rond-point de l'aéroport d'où devait partir la marche, aucun manifestant n'est visible sur les lieux, a constaté sur place un reporter d'Africaguinee.com. Un mamba de la police, une citerne à chaude, des pickups de la police et de la gendarmerie sont stationnés, plusieurs agents positionnés. Le même constat se dresse çà et là notamment sur l'autoroute le Prince où pour l'instant, aucun incident n'est signalé.

Si aucun mouvement de foule n'est signalé, il faut cependant dire que l'appel de l'opposition a eu un impact sur les activités commerciales, qui pour la plus part sont paralysées dans les grands marchés de la capitale.

Au marché de Matoto, les activités tournent au ralenti. De nombreux boutiques et magasins sont fermés. Les étalagistes sont par contre sur place, notamment au marché des condiments, constaté un reporter d'Africaguinee.

Principal poumon économique du pays, leu marché Madina ne grouille pas de monde, comme d'habitude. Des étalagistes et les marchands ambulants sont cependant visibles, quelques rares boutiques sont ouvertes, mais les magasins, les centres commerciaux sont restés fermés, a-t-on constaté.

L'objectif de cet appel à manifester, selon les organisateurs, est de "revendiquer la vérité des urnes, la justice pour ceux qui ont perdu la vie et la libération des prisonniers politiques, dans le respect des mesures sanitaires". 

Nous y reviendrons !

Bah Aissatou &

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 25 novembre 2020 à 12:29