Sécurité maritime: l’ARPT et la marine marchande signent un protocole d’accord

Surveillance maritime
Le Directeur Général de l’ARPT Yacouba CISSE et Directeur national de la Marine Marchande, Cellou Garaya Diallo
Le Directeur Général de l’ARPT Yacouba CISSE et Directeur national de la Marine Marchande, Cellou Garaya Diallo

CONAKRY- L’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) et la Marine Marchande ont signé ce lundi 23 novembre 2020, un protocole d’accord, dans le cadre du renforcement de la communication liée à la surveillance maritime. La cérémonie de signature a connu la présence du Directeur Général de l’ARPT accompagné de ses collaborateurs et du Directeur national de la Marine Marchande, a-t-on constaté sur place.

Ce protocole d'accord a pour objet de mettre en place un cadre de coopération entre les deux parties signataires dans le domaine des télécommunications maritimes afin de garantir la sécurité de la navigation maritime. Toutes les activités menées dans le cadre dudit protocole doivent être en accord avec les normes contenues dans le Code Maritime, à la loi sur les télécommunications du 13 août 2015 et les dispositions légales et réglementaires en vigueur en république de Guinée y compris les textes internationaux régulièrement ratifiés dont le règlement des télécommunications (RR).

Dans son discours, le Directeur Général de l’Autorité Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT), a déclaré que l’objectif principal de ce protocole, est d’accentuer la coopération entre les deux structures étatiques.

« L’objectif principal c’est de fructifier les liens de coopération entre les deux structures de l’Etat pour garantir le contrôle de nos côtes martimes. Parce que les navires qui y circulent doivent être identifiés. La marine étant chargée de tout ce qui est navire côtier de la Guinée et l’autorité de régulation des postes et télécommunications étant chargée du contrôle des communications, nous allons travailler de concert pour renforcer la surveillance. Le gouvernement belge a offert une station côtière à la Guinée qui sera bientôt installée. L’ARPT sera d’ailleurs chargée d’homologuer et ensuite, assister la marine marchande pour le faire fonctionner correctement », a expliqué le DG de l’ARPT, M. Yacouba CISSE.

Avec la signature de ce protocole, l’ARPT aura un rôle important à jouer dans la surveillance maritime, lorsqu'on sait que la communication est un élément essentiel dans le secteur du transport maritime. Cela est d'autant plus évident que l’on ne peut parler de navire sans évoquer la radio qui assure la liaison permanente entre les bateaux, a fait observer le Directeur Général de la Marine Marchande, à l'entame de son intervention.

« Conformément à la convention internationale maritime, il y a des Codes à respecter. Comme l’a dit le technicien, l’ARPT a un grand rôle à jouer dans la navigation. Et le navire ne peut pas circuler si l’ARPT ne donne pas la fréquence. Lorsqu’il y a un problème de détresse, c’est à travers la radio qu’on fait la communication. Pour viabiliser et faciliter la navigation, rendre le port de Conakry compétitif conformément au code de l’organisation internationale maritime, il faut absolument une collaboration entre la Marine Marchande et l’ARPT », a expliqué Cellou Garaya Diallo, DG de la marine marchande.

Le protocole d’accord entre en vigueur dès sa signature, a-t-il précisé. Faisant remarquer que le port autonome de Conakry joue un rôle important sur le plan économique et social, le DG de la marine marchande, a ajouté qu'il est convoité par d’autres pays de la sous-région.

"La signature de ce protocole met donc la Guinée dans les normes internationales. Le port s’est tellement développé qu’il faut absolument une grande capacité de communication entre les navires et les capitaineries qui font rentrer les navires qui doivent être remorqués. C’est grâce à la communication qu’on peut le faire » a précisé le DG de la Marine Marchande.

Le protocole d'accord porte notamment sur les domaines : de la planification, de l’attribution, de l’assignation, de la gestion des fréquences relatives aux télécommunications maritime, du contrôle et du respect de leurs conditions d’utilisation, de la délivrance et du renouvellement des certificats d’opérateurs radios, de l’affectation des Codes MMSI, des indicatifs d’appels, de la promotion d’appels, de la notion de la sécurité de la navigation maritime, de l’inspection des installations radioélectriques à bords des navires dans les eaux guinéennes ainsi que du partage d’expérience.        

 Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Lundi 23 novembre 2020 à 18:44