Résultats de la Haute Guinée: des précisions sur les "griefs" de Cellou...

Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY- Le parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), à travers ses avocats vient d'apporter des précisions sur le recours qu'il a déposé à la Cour Constitutionnelle. Interrogé par un journaliste d'Africaguinee.com, maitre Amadou Diallo a précisé que le parti dirigé par Cellou Dalein Diallo n'a pas demandé l'annulation du vote de la haute Guinée, mais plutôt l’annulation des PV (procès verbaux) de centralisations effectuées dans certaines préfectures. Selon lui, des échantillons précis montrent que les chiffres qui ont été totalisés au niveau des CACV sont "faux".

‘’Les principaux griefs que nous avons, c'est qu’au niveau de ces CACV (commission administratives de centralisation des votes, ndlr), il y a eu des résultats falsifiés qui ont été totalisés. Il y a eu des PV issus des Bureaux de vote qui ont été substitués, qui ont été également centralisés. Au niveau des CACV il y a eu également des PV de bureaux de vote qui ont été écartés ou annulés. C’est pourquoi donc, dans nos conclusions, dans les dispositifs de notre requête nous avons tout d’abord demandé premièrement : l’annulation des PV de centralisation des CACV dans un certain nombre de circonscriptions administratives qu’on a cité. Donc il s’agit de la totalisation qui est faite au niveau des CACV. On ne demande pas l’annulation des votes (…), c’est la centralisation qui en a été faite et qui ne reflète pas la vérité des urnes’’, a précisé l’avocat, au micro d’Africaguinee.com.

A lire aussi : Pourquoi Cellou exige l'annulation du vote de la Haute Guinée ?

Deuxièmement, explique Me Amadou Diallo, ils demandent la réintégration des PV injustement écartés dans plusieurs autres régions de la Guinée.

’Nous avions aussi demandé la réintégration des PV qui ont été annulés ou écartés irrégulièrement dans des régions comme Boké, N’zérékoré ou ailleurs’’ a-t-il rappelé, faisant observé que le code électoral guinéen stipule "qu’en aucun cas une CACV ne peut modifier les résultats issus des bureaux de vote". Ce code reste formel là-dessus, insiste-t-il.

’Ils n’ont pas le droit d’écarter un PV surtout des PV régulièrement établis. Nous avons d’ailleurs remarqué des PV régulièrement établis qui donnaient l’UFDG vainqueur, qui ont été écartés sans motif. Dans notre requête, nous avons déposé un certains nombres de PV. Il suffit de comparer ce qu’on a déposé et ce qu’ils ont reçu directement pour voir si c’est concordant’’ nous a confié cet avocat. 

En guise d’exemple, maitre Amadou Diallo cite plusieurs circonscriptions de la Haute-Guinée dont celle de Siguiri.

’Dans la totalisation globale faite par la CACV de Siguiri, l’Ufdg n’a que 2000 et quelques voix sur plus de 1000 Bureaux de Vote. Nous avons pris un échantillon de 191 BV, ces BV nous donnent plus de 7000 voix, alors que sur les 1000, la CACV nous donne que 2000 voix. Vous voyez qu’il y a là un problème. C’est ce qu’on a soumis à la Cour constitutionnelle. Si vous prenez Faranah aussi avec les pourcentages c’est la même chose’’ regrette-t-il.

’Nous demandons l’annulation des PV de centralisation des CACV dans certaines circonscription bien précises et la réintégration des PV illégalement écartés. Cela ne veut pas dire que nous demandons l’annulation de vote. Cela veut dire simplement un recomptage. Dans les deux cas, cela veut dire qu’on doit recompter. Parce que ce qui a été centralisé dans certaines CACV ne correspond pas à ce qui est sorti des bureaux de vote. Il y a eu des soustractions, des falsifications et c’est cela qu’il faut régler. Je rappelle que la Cour constitutionnelle reçoit une copie du PV de chaque bureau de Vote au même titre que les autres acteurs concernés, c’est-à-dire les candidats, le ministre de l’administration du territoire et la CENI’’ a expliqué Maitre Amadou Diallo.

A suivre…

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Jeudi 05 novembre 2020 à 14:20