Journée de manifestations : Nos constats au grand marché Madina…

Conakry
Une vue de la route Niger à Madina
Une vue de la route Niger à Madina

CONKARY-Le marché de Madina, principal poumon économique de la Guinée est fortement impacté par l'appel à manifester lancé par l'UFDG et l'ANAD, ce mardi 3 novembre.

Si ce grand centre de négoce a connu une forte affluence hier lundi, ce mardi 3 novembre 2020, le constat est radicalement différent, a-t-on constaté sur place. C'est comme si Madina était à l'arrêt. Boutiques et magasins sont fermés. Face aux menaces liées à d'éventuelles attaques contre des boutiques et magasins, certains commerçants sont venus par précaution pour veiller sur leur lieu de vente, sans pour autant ouvrir. 

Avaria où nombreuses femmes viennent chercher leur quotidien, ne grouille pas de monde. Sur la route Niger qui longe le marché, le constat est le même. Au niveau de l'échangeur de Madina où d'ordinaire les vendeurs ambulants se bousculent, l'affluence n'est pas au rendez-vous.

Par contre à Madina Casse, zone réputée favorable au candidat déclaré vainqueur à la présidentielle du 18 octobre par la Commission électorale nationale indépendante, les lieux de commerce sont ouverts. Toutefois, l'on note une faible affluence de la clientèle.

A la veille de cette manifestation, les alertes liées à d'éventuelles attaques contre des commerces se sont multipliées. C'est le ministère de la sécurité et de la protection civile qui a donné le ton, suivi par l'UFDG.

Ce matin, l'on note un dispositif sécuritaire particulier au marché Madina. 

Jusque-là aucune manifestation n'a été signalée sur les lieux encore moins dans d'autres endroits de la capitale.

 

Siddy Koundara Diallo

 

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 03 novembre 2020 à 12:35