Scènes d'horreur à Kourémalé : de présumés bandits lynchés à mort…

Echos de nos régions
Des bandits lynchés à Kourémalé
Des bandits lynchés à Kourémalé

KOUREMALE- C'est une scène effroyable qui vient de se passer à la frontière entre la Guinée et le Mali !  Quatre présumés bandits ont été lynchés à mort par une foule en colère à Kourémalé, localité située dans la partie septentrionale du pays.

L'insécurité refait surface en cette période d'instabilité politique à Siguiri. Six (6) présumés bandits ayant mené une attaque à mains armées ont été mis aux arrêts. Quatre d'entre eux ont été lynchés jusqu'à ce que mort s'en suive, a appris Africaguinee.com.

L'acte s'est produit à Kouremalé dans la nuit d'hier mercredi à jeudi 29 octobre 2020. Ces bandits ont attaqué un jeune orpailleur emportant avec eux plusieurs objets de valeur. Une quantité importante d'or, plus de 40 millions GNF et une somme importante de CFA. Après cette attaque, ces présumés bandits se sont croisés avec des donzos qui sécurisent le district. Après quelques échanges de tirs, tous les assaillants ont été mis aux arrêts par les donzos. Selon Djanko Dansoko, témoin des faits, c'est aux environs de 20h que l'acte s'est produit.

« On a entendu des coups de feu. Après nous nous sommes rendus sur les lieux. Souleymane, la victime de l'attaque, nous a dit que les bandits lui ont pris 40 millions francs guinéens, une quantité d'or et des billets de CFA.  Ces présumés bandits ont ensuite échangé des tirs avec les donzos. Finalement, les donzos ont réussi à mettre main sur les 6 présumés bandits. Deux ont été admis à la gendarmerie de Kouremalé, les 4 autres ont été lynchés.

Parmi les victimes, il y avait Bouré Sama, un présumé malfrat qui était activement recherché à Siguiri, et Djigui Traoré. Les donzos ont déposé chez le président du district les objets pris avec ces présumés bandits. Informées, les autorités préfectorales et communales se sont rendues à Kouremalé et ont donné les corps à la Croix-Rouge pour enterrement ce jeudi matin», a relaté ce citoyens de Kourémalé.

Aux dernières nouvelles, les deux autres présumés bandits sont actuellement dans les mains des gendarmes en attendant d'être transférés à la prison civile de Siguiri. 

 

Depuis Siguiri, Diarra Sidibé

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 29 octobre 2020 à 23:43

TAGS