Election Présidentielle: Les guinéens aux urnes ce dimanche !!!

Journée électorale
Des électeurs mobilisés pour voter à Lansanayaah Barrage
Des électeurs mobilisés pour voter à Lansanayaah Barrage

C'est le jour J ! 5 410 089 électeurs guinéens répartis dans 15 131 bureaux de vote sont appelés aux urnes ce dimanche 18 octobre pour élire le prochain président de la République. Douze candidats sont en lice, dont le sortant Alpha Condé qui rempile pour un troisième mandat et son éternel adversaire Cellou Dalein Diallo.

A Conakry, les populations se sont réveillées sous une forte pluie qui s'abat sur la capitale depuis l'aube. Les bureaux de vote ouvrent à 8heures locales et sont censées fermer à 18heures. La fin de la campagne a été surtout marquée par un imbroglio lié aux procès-verbaux et surtout par la publication des résultats.

Sur le terrain, malgré la pluie, certains électeurs ont déjà rallié leurs bureaux de vote. Ils attendent le début du vote qui commence officiellement à 8H. Au quartier Lansanayah Plateau, dans la commune de Matoto, les agents des bureaux de vote arrivent peu à peu. Les installations ont déjà commencé, a constaté un reporter d'Africaguinee.com sur place.

La présidentielle de ce dimanche 18 octobre 2020 a une particularité : Elle intervient après des mois de contestations meurtrières contre la réforme constitutionnelle et la candidature d'Alpha Condé.

Signe du climat de tension dans le pays, la campagne a été aussi marquée par des violences ayant entrainé des morts et des dégâts matériels importants. Avec en toile de fond des discours politiques hideux axés sur l'ethnie et des passes d'armes tout azimut, notamment entre Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé, les deux favoris du scrutin.

Pour le moment, un calme olympien règne dans la capitale Conakry, arrosé par une tornade, qui pourrait affecter l'acheminement à temps du matériel électoral dans les bureaux de vote. Dans un communiqué lu samedi soir, le commandant de l'Unité spéciale de sécurisation des élections (USSEL), le Général Ibrahima Baldé a averti qu'aucun acte de troubles ne sera toléré. Le haut commandant de la gendarmerie a aussi indiqué que la circulation est interdite de 06 à 18h, exception faite aux détenteurs de laissez-passer. 

Des cas d'achat de consciences ont été signalés dans certains quartiers pauvres de la banlieue de Conakry. A Kénien une opération de distribution du riz a viré en affrontement samedi soir, non loin de la maison des jeunes.

A suivre…

La rédaction

Créé le Dimanche 18 octobre 2020 à 9:30