Téléphonie mobile: Pourquoi l'ARPT a fermé les locaux de Cellcom Guinée?

Télécommunications

CONAKRY- L'annonce de la fermeture des locaux de la société de téléphonie mobile Cellcom Guinée a eu l'effet d'une bombe dans le secteur des télécoms en Guinée. L'autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) a bouclé les bureaux de cette compagnie dans la journée de ce jeudi 8 octobre 2020. Pourquoi une telle décision ?

"La société doit de l'argent à l'Etat qu'elle n'a pas payé. La communication que nous sommes en train de faire là est facturée. N'est-ce pas ?  Donc, c'est pareil. En retour, les sociétés de téléphonie doivent payer une partie aussi bien à l'international qu'à nous. Ce qui n'a pas été fait depuis des années durant en ce qui concerne cette société. Cellcom doit beaucoup à l'État, des milliards, c'est pourquoi l'ARPT a fermé ses locaux aujourd'hui. C'est ce qui a motivé cette décision", a confié à Africaguinee.com un responsable de l'ARPT.

Cellcom Guinée est l'une des trois sociétés de téléphonie mobile qui évolue en Guinée. Nos tentatives de joindre ses responsables pour recouper ces informations n'ont pas abouti pour l'instant.

A l'ARPT, l'on assure avoir agi dans les règles de l'art. "On a fait une lettre d'une mise en demeure qu'on leur a adressé il y a deux semaines. On avait demandé à ce qu'ils nous paient sinon, on allait utiliser tous les moyens pour récupérer l'argent de l'Etat. Ce sont des milliards qu'elle doit à l'Etat. On a agi dans les règles de l'art. Ils sont là pour faire du business mais ils sont obligés de respecter leurs obligations aussi", martèle un cadre de l'ARPT.

Les choses commencent tout de même à s'arranger apprend-on d'une autre source proche de l'autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT). Selon celle-ci, vers 15h ce jeudi Cellcom a reçu l'autorisation de la réouverture de ses locaux. "Ils ont payé quelque chose aujourd'hui. C'est pourquoi ils ont pu ouvrir", a confié cette source.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 09 octobre 2020 à 0:12

TAGS