Cellou rassure: "Moi au Pouvoir, il n'y aura pas de vengeance ni de représailles…"

Campagne présidentielle
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG candidat à l'élection présidentielle du 18 octobre accueilli triomphalement à Macenta
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG candidat à l'élection présidentielle du 18 octobre accueilli triomphalement à Macenta

MACENTA-Cellou Dalein Diallo poursuit son offensive dans la région forestière. Ce mercredi 07 octobre le candidat de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a été reçu triomphalement dans la préfecture de Macenta.

Avant de faire son entrée dans la commune urbaine, l'opposant a visité plusieurs localités de cette préfecture. A Gombozou, district relevant de la sous-préfecture de Panziazou où il a tenu son premier meeting au compte de sa troisième de sa journée de campagne à l’intérieur du pays, Cellou Dalein a égratigné le bilan d’Alpha Condé qu’il accuse d’avoir instauré la politique de "diviser pour mieux régner" durant ses deux quinquennats à la tête de la Guinée. C’est pourquoi il a invité les citoyens de cette localité à sanctionner le candidat du RPG le jour du vote. Dans cette localité, l’on pouvait lire l’espoir de ses militants qui écoutaient et souriaient lorsque le candidat a annoncé qu’il construira des routes pour désenclaver la localité, construire des usines qui vont créer l’emploi des jeunes. Il a par la suite annoncé qu’il va faire de la réconciliation nationale son principal objectif afin d’unir les guinéens sur des valeurs démocratiques.

A 20 kilomètres de là, nous arrivons dans la sous-préfecture de Boffosou. Accueilli par une foule de militants en liesse, le chef de file de l’UFDG a également fait un discours dans cette circonscription. Cellou Dalein a pris des engagements pour la construction des routes, l'accompagnement des entreprises. Tout au long de son périple, l'ancien premier ministre et sa suite ont été ovationnés par les riverains fortement mobilisés pour leur réserver un accueil chaleureux. C’est le cas, dans la sous-préfecture de Balizia située à 18Km de Macenta.

Aux environs de 15 h 30, le candidat de l’Alliance Nationale pour l’Alternance a fait son entrée au stade préfectoral de Macenta, dans l'apothéose. L'endroit était plein à craquer. Des milliers de personnes ont rempli le stade. Dans sa déclaration, le porte-parole de la jeunesse a confié que la préfecture de Macenta a fait du vote et la sécurisation du vote, sa principale préoccupation le jour de l’élection.

« La jeunesse de la fédération de l’UFDG confondue à toute la jeunesse de Macenta voudrait vous réitérer sans ambages ni démagogie, sa ferme volonté et son adhésion sans faille aux idéaux de paix et de développement prônés par notre grand parti dont vous êtes le président. Cette jeunesse qui avait déjà acquis lors des élections législatives est plus que jamais déterminée à vous porter à la magistrature suprême » a déclaré le porte-parole de la jeunesse du bureau fédérale de l’UFDG.

Face à l’impressionnante mobilisation, le président de l’UFDG et candidat à l’élection présidentielle n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude à l’endroit de ses militants de Macenta. Faut-il d’ailleurs rappeler, que la mairie de cette commune urbaine est dirigée par l'UFDG.  L’une des deux circonscriptions qu’a obtenue le parti aux élections communales du février 2018 dans toute la région forestière.

« On m’avait dit que la conquête de la commune est un accident de parcours et que Macenta restait un bastion du RPG, aujourd’hui vous avez démontré que c’est faux. Et il faudra continuer à le démontrer d’abord en votant, mais surtout en sécurisant. Vous savez aujourd’hui comme moi, Alpha Condé n’a des électeurs nulle part mais il a des grands fraudeurs professionnels qui ont détourné habituellement nos suffrages et qui ont fait qu’il a été déclaré vainqueur en 2010, 2015 et même pendant les élections communales. Vous les connaissez, nous avons une administration inféodée » prévient l’opposant à ses militants.

Aux populations de Macenta dont la jeunesse réclame des infrastructures routières depuis des mois, Cellou Dalein Diallo leur promet la construction des routes, d’hôpitaux, des entreprises pour lutter contre le chômage des jeunes et la pauvreté des guinéens. Il annonce l’instauration d’un Etat de droit où les citoyens seront traités sans distinction de race, d’ethnie, de religion ou d’appartenance politique lorsqu‘il sera au pouvoir. 

Dans un ton incisif, le candidat de l’UNA déclare qu’Alpha Condé et son clan se sont enrichis sur le dos du peuple alors que d'autres ménages assurent à peine deux repas par jour.

« Les guinéens souffrent, remercions-le, il a représenté à un moment donné notre pays, qu'il accepte le verdict des urnes parce que je suis convaincu qu'il sera sanctionné sévèrement. Ainsi, nous allons réconcilier le chemin de l'unité et la fraternité. Il n'y aura pas de Toma ici ou de Konia par-là, il y aura des citoyens guinéens unis autour des valeurs de justice, de démocratie, de paix et le chef de l'État va donner l'exemple en instituant une cohorte républicaine à tous les citoyens parce qu'il aura un comportement républicain. Il tiendra la balance égale entre les ethnies, les partis politiques et il va dépolitiser l'administration pour qu'elle soit au service de tous parce que c'est un bien commun. Ce n'est pas les préfets d'aujourd'hui ou les sous-préfets, c'est Alpha Condé le coupable », selon Cellou Dalein Diallo.

« Les policiers qui tuent, les gendarmes, l'armée ce ne sont pas eux les criminels. Mais lorsqu'ils reçoivent des ordres des autorités criminelles, l'armée, la police et la gendarmerie le deviennent. 

Nous allons réconcilier les guinéens, il n'y aura pas de vengeance. Il n'y aura pas de représailles parce que notre ambition c'est de réconcilier les guinéens pour que ceux qui sont dans l'administration et ceux qui ne le sont pas, l'armée, la police et la gendarmerie, ce nos frères et nos sœurs. Ils ont été parfois induits en erreur, c'est facile de les récupérer lorsqu'il y a la volonté politique. Et cette volonté politique, c'est Cellou Dalein » affirme le candidat de l’UFDG.

Le candidat va poursuivre sa tournée. Il devrait se rendre à Lola, et Nzérékoré ainsi que d’autres villes de la Guinée forestière dans la journée du jeudi, d’après nos informations.

Siddy Koundara Diallo

Envoyé spécial d’Africaguinee.com

Créé le Jeudi 08 octobre 2020 à 4:12