Kissidougou-Gueckedou: Cellou fait le plein et fait plusieurs annonces…

Campagne présidentielle
Accueil de Cellou Dalein Diallo à Gueckedou
Accueil de Cellou Dalein Diallo à Gueckedou

KISSIDOUGOU-Le candidat de l’UFDG à l'élection présidentielle 18 octobre poursuit sa campagne à l’intérieur du pays. Ce mardi 6 octobre, après Faranah Cellou Dalein a sillonné les préfectures de Kissidougou, Guékédou marquant ainsi son entrée dans la région Forestière.

Partout, tout au long de son parcours, Cellou Dalein Diallo et sa suite ont été ovationnés par les riverains.  A Kissidougou, l'opposant a été accueilli dans l'apothéose par des milliers de militants. Arrivé aux environs de 14h 30, le président de l’UDFG a fait le tour de la ville pour saluer la notabilité et les chefs religieux de Kissidougou, avant de tenir son discours à l’école primaire de Korodou, située à la sortie de la ville. Un endroit bondé de monde.  

Dans son discours d’une dizaine de minutes, il a d’abord remercié ses militants pour l’accueil chaleureux que ceux-ci lui ont réservé. Ce qui, selon lui, témoigne leur soutien à sa personne et l’assurance d’un vote massif pour sanctionner le candidat du RPG dont les dix ans de gouvernance ont été marqués par le non-respect des promesses tenues. Le candidat de l’UFDG a fait des promesses à l’endroit des jeunes, femmes, bref, aux populations de Kissidougou une fois que son élection sera effective à la tête de la Guinée.

 « Jeunes de Kissidougou, vous pouvez compter sur moi. Vous me faites confiance et je sais que vous êtes déterminés à voter pour moi, et moi je serai digne de votre confiance. Je ferai tout pour que la jeunesse ait un emploi décent, qu’elle puisse étudier dans le primaire, secondaire, à l’université, un enseignement de qualité qui n’a rien à envier à l’enseignement qui est dispensé aux Philippines, Chine, Corée du Sud, au Bénin, aux Etats-Unis ou au Cuba. L’enseignement public est en faillite parce le gouvernement ne se préoccupe pas. Notre pays ne consacre que 13% de son budget à l’enseignement alors que nos pays voisins font 30%.  Ça signifie que la jeunesse et l’éducation n’intéressent pas Alpha Condé. Alors, la première réforme majeure, c’est la réforme du système éducatif afin qu'on puisse disposer d’un système éducatif performant » annonce Cellou Dalein.

Rappelant toutes les réalisations qu’il a faite lorsqu’il était ministre des travaux publics, le candidat de l’UFDG ajoute qu’il a un ambitieux programme pour la reconstruction des infrastructures routières dans tout le pays une fois président de la république. « Je veillerai à ce que le réseau routier soit entretenu et qu’il soit praticables à toutes les saisons. La jeunesse, je sais que votre principal problème c’est l’emploi. Je mettrai une politique en œuvre qui faciliterait l’emploi à Kissidougou, Guékédou dans toute la Guinée, et la création des petites et moyennes entreprises » s’est-il engagé avant de poursuivre son périple.

Accueilli à 25 kilomètres de Guékédou par ses militants massivement mobilisés, le président de l’UFDG a fait son entrée dans cette ville de la Guinée forestière, dans la liesse totale. Malgré la forte pluie qui menaçait, ses nombreux militants ont suivi le meeting au stade Tchendoua Dembadouno de Guékédou. Le fédéral de l’UFDG dans sa présentation, a tout d’abord exposé les préoccupations de ses compatriotes auxquelles il souhaiterait que si toute fois Cellou arrive au pouvoir, qu’il y essaie de les résoudre.

En réponse, Cellou a fustigé le manque de considération des autorités en place à l’endroit de cette ville détruite à cause de la guerre de 2000 dont le nom de l’actuel chef d’Etat a été cité comme étant le principal instigateur. 

 « On pensait que ceux qui étaient derrière cette rébellion, une fois au pouvoir, il allait avoir la volonté de reconstruire Guékédou. Voilà dix ans qu'ils sont au pouvoir, ils n'ont pas reconstruit Guékédou. Je m'engage ici devant vous, de reconstruire la citée hospitalière de Guékédou, à construire le pont de Nangéa, réhabiliter la route, et désenclaver notre ville qui a été longtemps poumon économique de la Guinée. Je vous promets populations de Guékédou, vous allez avoir du travail. Je vais refaire le système éducatif, payer bien les enseignants, je ferai aussi en sorte que nos retraités bénéficient des pensions, je vais faire des infrastructures dans notre pays mais aussi réconcilier les guinéens parce qu'on a beau construire des infrastructures si les guinéens ont dans leur cœur la haine et la frustration, un jour les enfants peuvent détruire. Nous allons réconcilier les guinéens et faire en sorte que la Guinée soit une famille » a promis le candidat de l’UFDG avant de clore son discours. Ce mercredi 07 octobre, Cellou Dalein Diallo, ont pris le camp sur Macenta, où il va animer un meeting.  

Siddy Koundara Diallo

Envoyé special d’Africaguinee.com

Créé le Mercredi 07 octobre 2020 à 16:03