Incidents de campagne au foutah: " le RPG est champion en intox…", réagit l'UFDG

Campagne présidentielle
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG s'exprimant devant ses militants
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG s'exprimant devant ses militants

CONAKRY-Le parti Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a réagi suite aux incidents qui ont émaillé la campagne du RPG arc-en-ciel dans certaines villes du Foutah.

Joint par Africaguinee.com, Younoussa Balde, l'un des responsables de la fédération du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo, à Labé a déclaré que l'UFDG n'est "mêlé ni de près, ni de loin" à ces incidents. Explications.

« Nous déplorons ces incidents s’il y en a eu et nous ne sommes pas du tout associés à cela. C’est pourquoi nous avons dit déjà à nos militants et responsables que l’UFDG est un parti républicain et démocrate. Hier nous avons fait des émissions dans toutes les radios de la place, pour inviter nos militants à permettre à tous les partis compétiteurs de faire la campagne dans la paix, la stabilité et la sérénité. Le conseil communal à sa tête le maire de Labé a fait le tour de la ville partout où on signalait des incidents pour voir si effectivement, c’est le cas.

Donc on a estimé que la journée a été calme. On a vu le RPG dérouler sa campagne aujourd’hui avec l’arrivée du premier ministre et tout s’est passé bien jusqu’à entre 17h et 18h, on nous a signalés qu’il y a des incidents par endroits. Nous (UFDG) on était dans notre quartier général on travaillait là-bas en commission sur le programme de la campagne électorale. Donc, nous avons déploré ce qui s’est passé si réellement cela s’est passé. Parce que nous, nous savons que le RPG est champion en intox et en manipulation. Il cherche toujours un prétexte pour empêcher le bon déroulement de la campagne.

Aujourd’hui nous à l’UFDG, nous estimons que nous sommes en position de force, donc on fait tout pour éviter tout incident. Et nous avons encore en mémoire les évènements regrettables de 2010, avec cette histoire d’eau empoisonnée, l’agression des militants et sympathisants de l’UFDG à Siguiri. Donc nous ne voulons pas revivre cette situation en 2020.

Mais nous sommes certains d’une chose que le peuple de 2020 est différent de celui de 2010. Donc les gens sont murs et suffisamment intelligents pour éviter des dégâts comme ça. Et nous continuerons à nous battre pour qu’il y ait l’alternance. Nous allons utiliser les règles de l’art pour aboutir à cet objectif. C’est ce que j’ai à dire en tant que responsable de l’UFDG et membre du directoire de Campagne de l'UFDG à Labé. Nous ne sommes pas du tout associés, ni de près, ni de loin, à ces incidents s’il y en a eu », a réagi Younoussa Balde.

A suivre…

Siddy Koudara Diallo

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Mercredi 30 septembre 2020 à 1:54

TAGS