Bah Oury : "Le changement est en marche et nous allons gagner…"

Politique
Bah Oury, leader du Union des démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG)
Bah Oury, leader du Union des démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG)

CONAKRY-Neuf mois après avoir entamé les travaux, Bah Oury a inauguré ce samedi 26 septembre 2020, le siège de son parti, UDRG (Union des démocrates pour la Renaissance de la Guinée), situé à Kipé Dadia, commune de Ratoma. La cérémonie inaugurale a connu la présence des représentants de certains partis de l’opposition, a-t-on constaté. Dans son discours inaugural, Bah Oury a indiqué que l’inauguration de ce siège est un pas important dans la conquête du pouvoir d’un pays où la mal gouvernance est devenue une gangrène.

« Aujourd’hui nous inaugurons cet espace que nous avons avec les moyens de bord, contribuer à bâtir. Le 5 janvier dernier on a procédé à la pose de la première pierre, aujourd’hui 26 septembre 2020, nous procédons à l’Assemblée d’inauguration de cet espace qui est dédiée à l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée. Dans la vie, les idées justes ne suffisent pas pour vaincre, elles ont besoin de support, et le premier des supports, c’est avoir un foyer, un lieu dédié à l’expression de cette idée. C’est la raison pour laquelle, même au niveau de la famille, il faut d’abord une maison pour que la famille puisse se concrétiser à travers la maison paternelle et la maison familiale. Ici c’est la maison du parti », affirme-t-il.

« Nous allons baptiser cet espace, la maison du parti. Parce que les partis politiques constituent des nécessités dans un environnement démocratique. On ne peut avoir de démocratie sans parti politique, et en plus des partis politiques démocrates. Il peut y avoir des partis qui veulent être dans la course à la présidentielle pour le pouvoir, rien que le pouvoir, mais, il faut nécessairement que les partis engagés au processus démocratique pour la transformation de la société puissent s’organiser mieux, en terme organisationnel en terme de contenu de leur programme.  C’est cela qui va contribuer à éduquer une nouvelle société démocratique dont la Guinée rêve depuis maintenant 62 ans d’indépendance. Et nous sommes en train de poser le premier jalon de ce qui sera la deuxième génération des partis politiques dans un régime multipartite. La première génération on y a participé, on y a tiré beaucoup d’expérience bonne ou mauvaise. Maintenant il faut qu’on s’engage pour la deuxième génération qui doit permettre l’émergence de véritables institutions politiques comme dit Obama ‘’des véritables institutions fortes’’ parce que sans elles la démocratie ne sera pas, le progrès ne sera pas, et c’est surtout c’est la mal gouvernance qui va prospérer dans un environnement où les institutions ne sont pas fortes.

Nous allons contribuer à cela à notre manière, pour faire émerger des véritables contrepouvoirs efficaces et nous souhaitons avec l’aide de Dieu, nous battre pour demain, conquérir le pouvoir politique dans ce pays, pour transformer en profondeur la société guinéenne. Nous allons y réussir parce que des hommes et des femmes de qualité existent, et nous allons les rassembler. Rassembler les guinéens au de-là des divergences politiques ou de différences ethniques, régionales et culturelles. Il faut rassembler le peuple de Guinée », a lancé l’ancien vice-président de l’UFDG.

Le siège qui est inauguré ce samedi n’appartient pas uniquement qu’aux militants du parti, a-t-il dit. C’est aussi un espace pour ceux ou celles qui s’investissent pour que la Guinée aille mieux. Bah Oury appelle ses militants à se préparer car un nouveau, dit-il une nouvelle phase de lutte commence.

 « Et ce nouveau pont, il y a ceux qui rentrent dans des phases de déclin et qui vont périr. Le nouveau PONT est en train d’émerger. De nouvelles forces politiques de demain sont en train d’émerger et nous souhaitons que les soixante prochaines années, que la Guinée ait des hommes et des femmes d’envergures, respectueux, de l’éthique de la morale et qui sont pétris de valeurs humanistes, démocratiques et qui sont désintéressés par rapport à l’appropriation mais ils sont profondément engagés pour servir le grand nombre de leurs compatriotes sans se soucier de quelle région est originaire de la personne. C’est cet engagement que nous prenons et j’en suis sûr comme dit l’autre, la Guinée c’est un pays du cycle de 60 années de colonisation, soixante années d’indépendance, un autre cycle est en train de commencer. Donc n’ayez pas peur, le sens du découragement, sachez que le changement est en marche et nous allons gagner » promet Bah Oury.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Dimanche 27 septembre 2020 à 12:25