Incidents de campagne: Des blessés dans des heurts entre camps rivaux...

Incidents de campagne
Incidents de campagne à kankan
Incidents de campagne à kankan

KANKAN-La campagne électorale commence à prendre des allures inquiétantes surtout en Haute Guinée où plusieurs incidents ont été enregistrés ce jeudi 24 sept.-20. Des affrontements ont éclaté dans la commune urbaine de Kankan entre partisans du RPG arc en ciel, parti au pouvoir, et des supporters de l'UDFG, principal parti d'opposition.

Les incidents ont éclaté dans le quartier Kankan-Koura, qui a été le théâtre d’affrontements violents entre les camps. Selon les informations recueillies sur place c’est une histoire d'affichage de banderoles et fanions, qui est à l’origine des heurts.

 "Il y a quelques jours, on voulait afficher nos banderoles, mais à notre grande surprise des personnes se sont opposées. Ils disent que c’est seulement le RPG qui a ce droit de faire des affiches dans ce quartier alors que nous on n’est pas du RPG. Ils ont déchiré nos affiches", a, expliqué Mamady Fofana, militant de l’union des forces démocratiques de Guinée à Kankan.

 Interrogé sur ce sujet, un militant du parti au pouvoir résident au quartier Kankan-Koura a assumé leurs actes : « ils veulent simplement salir notre image. D’ailleurs personne ne peut combattre le parti au pouvoir. Si l’opposition envoie ses banderoles partout dans la ville, à Kankan-Koura ici, nous n’allons pas accepter et on va toujours les chasser", a martelé un militant du RPG. 

Dans les heurts qui ont éclaté, un partisan de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a été poignardé au quartier M’ballia. Grièvement blessé Ousmane Kanté du mouvement Cellou Dalein Diallo 2020 (MCDD 2020), explique les circonstances de son agression.

 "J’étais avec mes amis ici à M’Balia, on était en train d’accrocher les fanions de l’UFDG, quand des militants du RPG sont venus nous dire de les faire descendre. J'ai dit niet. Après une petite discussion, ils sont partis. J'étais assis sur ma moto quand je les ai vus venir en grand nombre. Celui avec qui je me suis disputé est venu à côté de moi. Je lui ai dit que le candidat du RPG et celui de l’UFDG sont tous nos leaders, donc on ne doit pas nous quereller ici, faites pour vous et nous aussi on fait le nôtre. Entretemps quelqu’un m’a appelé derrière.  Le temps pour moi de me retourner, il m’a poignardé. Lorsque j’ai vu que je saignais, j’ai fui et il m’a poursuivi. En courant, je suis tombé et j’ai été blessé au pied. Je suis parti blessé au siège dans les environs de 20 heures. Arrivé là-bas, ceux-ci ont cherché un véhicule, nous sommes partis à l’hôpital régional pour les soins », a-t-il relaté.

Depuis Kankan, Facély Sanoh 

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 25 septembre 2020 à 0:46