Conakry : Plusieurs étudiants arrêtés et… "jetés" en prison !

Manifestation d'étudiants à Conakry
Manifestations d'Etudiants à Conakry
Manifestations d'Etudiants à Conakry

CONAKRY-Plusieurs étudiants ont été "arrêtés" et "mis en prison" ce lundi 21 septembre 2020, à Conakry en marge des manifestations contre la cherté du transport dans les transports en commun. Cette manifestation qui se voulait pacifique a vite dégénéré en heurts entre la police et les manifestants notamment à l'université de Sonfonia.

Une dizaine d’étudiants ont arrêtés à Conakry. L’information a été confirmée à la rédaction d'Africaguinee.com, par le porte-parole du collectif ‘’1500 c’est bon’’.

« Six étudiants ont été arrêtés à l’université de Gamal et une dizaine à Sonfonia. Ils sont tous emprisonnés dans des commissariats proches. Des négociations sont en cours pour leur libération » a affirmé M. Silaty Komara, chargé de communication du collectif ‘’1500 c’est bon’’.

Dans la matinée de ce lundi, plusieurs étudiants sont sortis manifester contre la cherté du transport dans les deux plus grandes universités publiques de la capitale guinéenne. Ils exigent à ce que le prix du transport le tronçon soit ramené à 1500 au lieu de 3000 GNF.

Des accrochages entre manifestants et agents des forces de l’ordre ont eu lieu à l’université général Lansana Conté. Un journaliste d’une télé-web a été interpelé alors qu’il était en train de filmer une arrestation musclée d’un étudiant.

Le collectif a, dans un communiqué publié ce soir,  exigé la libération immédiate et sans condition des étudiants arrêtés. Joint par Africaguinee.com, le porte-parole de la police, a déclaré qu'il n'a pas encore reçu le rapport sur les évènements de cette journée.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28 

 

Créé le Lundi 21 septembre 2020 à 20:38