Bantama sow répond à Cellou : " Si tu es candidat pour provoquer la violence…"

Election présidentielle
Sanoussy Bantama Sow, ministre de la culture
Sanoussy Bantama Sow, ministre de la culture

CONAKRY-Sanoussi Bantama Sow vient de lancer un avertissement à l'opposant Cellou Dalein Diallo qui s'est porté candidat à l'élection présidentielle du 18 octobre. L'actuel ministre d'Etat en charge des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique prévient que le Pouvoir ne donnera pas au leader de l'UFDG l'occasion de perturber la paix dans le pays.

"Nous ne lui donnerons pas l'occasion de perturber la paix dans ce pays. Parce qu'il n'a aucun député à l'Assemblée Nationale, son parti est en train de mourir. Il n'a pas confiance à la CENI, il n'a pas confiance au fichier, comment il peut être candidat à une élection qui est déjà perdue", a martelé Sanoussi Bantama Sow, ce lundi 7 septembre 2020, lors de la signature d'alliance entre le RPG et l'UPR de Bah Ousmane.

Dimanche soir dans son discours d'investiture comme candidat à l'élection présidentielle, Cellou Dalein Diallo a averti qu'il est hors de question cette fois-ci de détourner sa victoire. "Il est hors de question que notre victoire soit confisquée. 2020 n’est pas 2010. 2020 ne sera pas 2010 », a lancé l'opposant appelant la Communauté internationale à s’impliquer dès maintenant dans la prévention des contestations « futures » des résultats du scrutin du 18 octobre prochain.

Sa stratégie c'est quoi ?

Du berger à la bergère, Sanoussi Bantama Sow a répliqué à sa façon: "Nous avons des amis à l'UFDG qui dorment, qui mangent avec eux. La stratégie c'est quoi, dès après la fermeture des bureaux de vote, il va se déclarer vainqueur. Mais nous lui disons que s'il s'est présenté candidat pour provoquer la violence, nous lui demandons avec tout le respect de retourner à la Cour Constitutionnelle reprendre ses dossiers et aller se reposer chez lui. Parce que la violence n'a plus sa place en Guinée. N'acceptons pas que quelqu'un nous intimide chez nous, n'acceptons pas que quelqu'un veuille sortir le Foutah de la Guinée", a rétorqué M. Sow.

Nous y reviendrons !

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 114

 

Créé le Lundi 07 septembre 2020 à 20:22