Bac 2020: Comment se déroule la correction des épreuves ?

Education
Des bacheliers guinéens
Des bacheliers guinéens

CONAKRY-Comment se déroule la correction des épreuves du baccalauréat ? Alors que les candidats sont dans l'attente des résultats, cette année, le ministère de l’Éducation nationale et de l’alphabétisation (Mena) a apporté de changements dans la correction des épreuves. Une fois n'est pas de coutume, cette année le jury de la correction des épreuves est présidé par des cadres venus de l’enseignement supérieur. 

Pour le cas du Baccalauréat, la correction des épreuves a débuté, mardi 1er septembre 2020. Cette année, explique M. Diawara, le Mena a apporté une innovation. «La première innovation c'est que le département a envoyé 90 cadres du département dont certains inspecteurs pour aller coacher auprès des préfectures et régions. A la correction, au lieu que le président du jury ne soit des cadres du département, cette fois-ci, le ministre a fait appel à des cadres de l’enseignement supérieur qui viendront présider les jurys de correction. Cette fois-ci, ce ne sont que les enseignants qui ont enseigné dans le classes de terminale, 10e ou de 6e année, qui corrigent», a-t-il déclaré. 

Si par le passé les correcteurs se plaignaient du retard ou de la faiblesse de leurs primes, cette année le département a prévu un montant de 2 millions Gnf et une prime de collation d’une valeur de 420 000GNF par personne. 

Un Bac émaillé par des fraudes

Interrogé sur le déroulement du Baccalauréat, le porte-parole du Mena, Ansa Diawara, a évoqué quelques irrégularités lors du déroulement des examens nationaux. 

«Il faut dire que les examens se sont bien déroulés. S’il y a eu de cas de fraude, c’est parce qu’il y a eu un mécanisme qui a été détecté et mis à nu. Il faut reconnaitre dans tous les examens, il y a eu des irrégularités. Mais, l’essentiel c’est comment les détecter et les mettre hors d’état de nuire. Le mécanisme a détecté deux types de fraude. Le premier, c’est l’utilisation des smartphones à laquelle des candidats se sont livrés dans des groupes Messenger, WhatsApp, qu’on a pu infiltrer et détecter. Le deuxième type, c’est le cas de substitution, on en a trouvé deux cas et qui ont tous été arrêtés. Tous les candidats qui ont utilisé des téléphones dans la salle ont été renvoyés. La deuxième sanction c’est qu’ils vont être poursuivis pénalement. Les surveillants qui ont facilité l’utilisation de ces téléphones ont été renvoyés et remplacés par d’autres. En ce moment, les poursuites sont en train d’être formulées contre ceux qui ont été pris dans ce cadre», a précisé Ansa Diawara.

Selon le porte-parole du Mena, la correction va durer, au maximum, deux semaines. Pour l’heure, aucune date officielle n’a été annoncée pour la publication des résultats du Bac 2020.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

 

 

Créé le Samedi 05 septembre 2020 à 16:10