Présidentielle du 18 octobre : la candidature d'Alpha Condé divise à Kankan…

Election présidentielle
Alpha Condé, président de la République de Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée

CONAKRY-La candidature d'Alpha Condé à l'élection présidentielle du 18 octobre divise dans son fief à Kankan, capitale de la Haute Guinée, en proie à des contestations contre le manque de l'électricité.

Certains citoyens de la cité Nabaya n'apprécient la décision du chef de l'Etat de rempiler pour un troisième mandat. C'est le cas de Alhassane Condé, qui se réclame militant du RPG arc-en-ciel.

 « Voir quelqu'un qui a fait 40 ans de lutte pour la bonne démocratie, se comporter de la sorte en mettant en péril la démocratie, c'est qu'il n'était pas venu pour instaurer la démocratie dans le pays. Au contraire c'est la dictature. Sinon je suis de Rpg, mais la manière dont les choses évoluent, je voudrai voir une autre personne à la tête du pays pour favoriser l'alternance démocratique en Guinée. Pourquoi pas un membre du parti ? », dénonce ce citoyen rencontré dans les alentours de l’université de Kankan. 

Un autre que nous avons interpelé sur le sujet déclare qu'il aurait souhaité voir une figure du parti. Chez les partisans de la candidature du Chef de l'Etat sortant, ils déclarent qu'Alpha Condé n'avait pas un autre choix à faire.

Lire aussi-Alpha Condé accepte d'être candidat à l'élection présidentielle…

 « Si Alpha Condé n’acceptait pas la candidature, le RPG allait s’en sortir difficilement, parce que personne n’a été préparée pour prendre la relève et personne ne se portait candidat pour remplacer Alpha. Mais le problème est que pour le moment, il n’y a pas quelqu’un au sein du RPG qui pourra mieux faire l’affaire du Parti que Alpha », martèle pour sa part Taliby Dabo.

Cet avis n'est pas partagé par Aliou KABA qui dit être très déçu. « Moi je suis très déçu du fait qu’Alpha Condé soit candidat à l’élection présidentielle prochaine. Au moment où la démocratie progresse dans les autres pays, chez nous ça ne fait que régresser. Donc le président doit revoir sa manière de faire », fustige Aliou Kaba commerçant de profession.  

Faut-il rappeler que le président Alpha Condé a déposé sa candidature pour le scrutin du 18 octobre ce jeudi 3 septembre 2020.

De Kankan, Facely Sanoh

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 03 septembre 2020 à 20:16

TAGS