Des cas de fraudes signalés au BAC : des surveillants renvoyés, des candidats éliminés…

Education
Dr Alpha Amadou Bano Barry, Ministre de l'Education Nationale face à des candidat au BAC
Dr Alpha Amadou Bano Barry, Ministre de l'Education Nationale face à des candidat au BAC

CONAKRY-Le baccalauréat unique 2020 dont les épreuves ont été lancées le mardi 25 août, enregistre des cas de fraudes à Conakry. Déjà, de nombreux surveillants ont été renvoyés pour légèreté dans la surveillance alors qu'au moins cent candidats sont éliminés pour tentative de fraudes, a appris Africaguinee.com.  

De nombreux surveillants se sont fait renvoyer de certains centres d'examens à Conakry. Une cinquantaine, apprend-on. On reproche à ces derniers, de "laxisme" et "légèreté" dans la surveillance des élèves candidats.

Ces surveillants ont notamment permis à certains candidats d'introduire des téléphones portables dans les salles d'examen. Ce qui est contraire aux dispositions prises par les autorités éducatives.

Lire aussi-Dr. Bano Barry aux bacheliers : "Quand un surveillant vous laisse copier…"

Des cas ont notamment été signalés au Lycée Léopold Sédar Senghor Matoto, à Roi Hassan 2 où une cinquantaine de téléphones a été retrouvée avec des candidats. Là tous les surveillants ont été remplacés par une nouvelle équipe, a-t-on appris alors qu'à Matam six surveillants ont été remerciés au collège Bonfi.

Interrogé par Africaguinee.com, un responsable du ministère de l'éducation nationale admis que certains surveillants ont effectivement été renvoyés pour "légèreté", il en est de même pour certains candidats pris avec des téléphones portables.   

"Il y a un centre où on était obligé de remplacer tous les surveillants à cause de la légèreté avec laquelle la première journée s'est passée. Ce n'est pas une question de fraude, mais lorsque les consignes ne sont pas respectées, tout de suite on remplace les gens. Il y a aussi des cas de renvois. Si on constate qu'un candidat a un téléphone après qu'on ait lancé l'épreuve, ça veut dire que c'est une tentative de fraude. Même des surveillants ont été renvoyés lors qu'ils ont des téléphones avec eux. A la fin, on aura tous les rapports", a confié ce haut responsable du ministère de l'éducation nationale. Pour le moment nous n'avons pas entendu des cas de fuite de sujets.

A suivre…

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 27 août 2020 à 20:46

TAGS