Chute d'IBK : Alpha Condé et ses pairs vont réagir…

Coup d'Etat au Mali
Ouverture du sommet extraordinaire de la conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO
Ouverture du sommet extraordinaire de la conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO

CONAKRY-Le Président guinéen Alpha Condé prend part au sommet extraordinaire de la conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO qui s'est ouvert ce jeudi 20 août 2020, sur la crise sociopolitique au Mali.

Ce sommet virtuel intervient alors que la crise malienne a pris une nouvelle dimension à cause du coup d'Etat du 18 août 20, qui a provoqué la chute d'Ibrahim Boubacar Keita, poussé à la démission la junte.

Avant l'ouverture de ce sommet, l'organisation sous-régionale avait auparavant vigoureusement condamné ce "coup de force" et a indiqué qu'elle dénie toute forme de légitimité aux putschistes. Exigeant le rétablissement de l'ordre constitutionnel et la libération immédiat du Président déchu IBK, la CEDEAO a annoncé la suspension du Mali de tous ses organes de décision. Ce n'est pas tout.

L'institution a opté pour la ligne dure pour asphyxier la junte. C'est ainsi qu'elle a décidé de la fermeture des frontières et aériennes ainsi que de l'arrêt de tous les flux et transactions économiques, commerciales et financières entre les pays membres de la CEDEAO et le Mali et invite les partenaires à en faire de même.

Jusque-là, Alpha Condé n'a pas fait une sortie publique pour évoquer ce coup d'Etat. Avec ses pairs, il va sans doute exprimer sa position ce jeudi 20 août 2020. Celle-ci devrait s'aligner dans l'esprit de la première déclaration de la CEDEAO.

La CEDEAO va-t-elle négocier avec la junte ?

Il ne faut l'exclure. En tout cas certains signaux sont là, puisque dans son communiqué du 18 août, la commission annoncé l'arrivée d'une mission de haut niveau la CEDEAO au Mali. L'avenir du président déchu Ibrahim Boubacar Keita pourrait également être évoqué lors de ce soommet. Va-t-il prendre la route de l'exil comme l'avait ATT (Amadou Toumany Touré) en 2012 après sa chute ? Quel pays va-t-il l'accueillir ? Depuis sa chute, l'ex chef d'Etat malien est toujours dans les mains des putschistes. Les appels à sa libération se sont multipliés ces derniers jours sur le plan international.

A suivre…

Africaguinee.com

 

 

Créé le Jeudi 20 août 2020 à 15:21