CPI : Sidy Souleymane Ndiaye dans le viseur de Me Bourdon et Cie…

Guinée
De gauche à droite maitre William Bourdon,Sidy Souleymane Ndiaye et Me Vincent Brengarth, photomontage Africaguinee.com
De gauche à droite maitre William Bourdon,Sidy Souleymane Ndiaye et Me Vincent Brengarth, photomontage Africaguinee.com

PARIS-Le procureur de la République, près le tribunal de première instance de Dixinn, est dans le collimateur des avocats internationaux du FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution). Maitres William BOURDON et Vincent BRENGARTH envisagent de saisir la Cour Pénale Internationale (CPI) pour lui demander d'entendre le Procureur Sidy Souleymane Ndiaye. Que lui-reproche-t-on ?

En effet jeudi dernier, lors du procès de l'activiste Oumar Sylla Foniké Mengué, le procureur aurait déclaré que le FDNC organise des manifestations dans le but de faire tuer des innocents. "L'Etat n'a jamais tué, ceux qui tuent sont ceux qui veulent prendre le pouvoir par la force", aurait-il indiqué dans le débats. Des propos qui ne laissent pas de marbre les avocats du FNDC pour la Cour Pénale Internationale.

« Ces déclarations méconnaissent frontalement les principes d’indépendance et d’impartialité qui doivent structurer tout système judiciaire démocratique. Elles trahissent l’asservissement du parquet décidé à protéger le pouvoir au détriment de l’impératif de justice », ont réagi les conseillers du FNDC.

Alors qu'ils viennent d'obtenir une première victoire auprès du bureau du procureur en ayant l'assurance de l'ouverture d'une pré-enquête sur les crimes commis contre des opposants en Guinée, Maîtres William BOURDON et Vincent BRENGARTH comptent à nouveau saisir la Cour Pénale Internationale pour attirer son attention sur l'inféodation de l'appareil judiciaire guinéen au service de l'exécutif.

"Nous comptons très prochainement saisir la justice internationale sur l'indépendance de la justice Guinéenne car les propos du procureur de la république Sidy SOULEYMANE NDIAYE prouvent à suffisance l'inféodation de cet appareil au service de l'exécutif..." Dans leur signalement à la CPI, les avocats du FNDC vont solliciter que le procureur SIDY SOULEYMANE N'DIAYE soit entendu.

" Dans notre signalement à la CPI, nous solliciterons que monsieur Sidy Souleymane Ndiaye soit entendu car il est un rouage cardinal de cette mécanique répressive.  Il se trouve dans la juridiction qui a connu le plus de morts et de blessés mais aussi détenant l'essentiel des résultats d'autopsie qu'il refuse de remettre aux familles des victimes lâchement assassinés...", annoncent Maître William BOURDON et Maître Vincent BRENGARTH, avocats du FNDC pour la cour pénale internationale CPI.

Sollicité par nos soins, le procureur Sidy Souleymane Ndiaye n'a pas souhaité faire de commentaires sur ces "accusations".

Dossier à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Lundi 10 août 2020 à 14:49