CPI/Crimes en Guinée: Ce que promet Fatou Ben Souda aux avocats du FNDC…

Crimes en Guinée

CONKARY-La Cour Pénale Internationale (CPI) va procéder à l'analyse des "allégations" de crime contre l'humanité qui aurait été commis en Guinée en marge des manifestations contre le référendum constitutionnel.

L'annonce a été faite par Mark P. Dillon Chef de l’unité des informations et des éléments de preuve Bureau du Procureur, dans une note réponse adressée aux avocats internationaux du FNDC qui avaient introduit fin avril dernier, un signalement auprès du Bureau du Procureur de la CPI pour enquêter sur la répression sanglante en Guinée.

"Au nom du Procureur, nous vous remercions de votre communication, reçue le 29/04/2020, ainsi que de tout autre renseignement connexe envoyé subséquemment. Le Bureau du Procureur procède à l’analyse des allégations décrites dans votre communication, en s’appuyant sur des communications connexes et d’autres renseignements disponibles", lit-on sur la note dont copie est parvenue à Africaguinee.com.

L’objet de cette analyse est d’évaluer, sur la base des informations disponibles, si les crimes allégués paraissent relever de la compétence de la Cour pénale internationale et justifient par conséquent l'ouverture d’un examen préliminaire de la situation concernée, précise M Mark P. Dillon.

Le Chef de l’unité des informations et des éléments de preuve Bureau du Procureur souligne que l’analyse se déroulera aussi rapidement que possible.

"Mais nous vous rappelons qu’une analyse approfondie peut prendre un certain temps. Dès qu’une décision aura été prise concernant la suite donnée à votre requête, nous vous en aviserons et nous vous fournirons les raisons qui ont motivé la décision", a promis Mark P. Dillon Chef de l’unité des informations et des éléments de preuve Bureau du Procureur.

Dossier à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 311 112

 

Créé le Mercredi 05 août 2020 à 11:48

TAGS