Insécurité : déguerpi à Kaporo, Elhadj Ibrahima Diallo assassiné chez lui à Bailobaya…

Insécurité à Conakry
Image d'illustration
Image d'illustration

CONKRY- L'insécurité continue de battre son plein à Conakry et ses environs ! Cette fois-ci, c'est une victime des casses de Kaporo-rail qui vient de payer les frais. Elhadj Ibrahima Diallo, a été assassiné à son nouveau domicile sis au quartier Bailobaya, par des inconnus armés.

L’acte s’est passé dans la nuit du dimanche à lundi 3 août 2020 aux environs de 2h du matin. Selon nos informations, les hommes qui ont opéré l’attaque, n’ont emporté que des téléphones des membres de la famille.

Feu Ibrahima Diallo a reçu une balle alors qu’il sortait vérifier l’origine du bruit qu’il avait entendu aux alentours de sa maison, nous apprend une source proche de la famille.

Lors de la dernière casse de Kaporo-rails, le défunt a perdu deux de ses concessions dont l’une était derrière la RTG et la seconde en face de la gendarmerie de Kaporo-rails, nous a confié le porte-parole du collectif des victimes du déguerpissement.

Le corps de la victime a été transporté dans la journée à la morgue de l’hôpital d’Ignace Deen. Il a été finalement restitué à la famille qui a procédé à son inhumation dans la soirée de ce lundi 03 août 2020.

Cet autre cas de meurtre relance le débat sur l’insécurité dans la capitale guinéenne et ses villes environnantes.

A l’espace d'un mois, au moins trois personnes ont été tuées par des inconnus armés. Jusque-là, seul un suspect a été mis aux arrêts. Les autres se promènent encore dans la nature.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Lundi 03 août 2020 à 23:23