Le Grand-imam de Conakry parle: El hadj Saliou Camara s'adresse aux guinéens...

Guinée
Elhadj Mamadou Saliou Camara, grand imam de Conakry
Elhadj Mamadou Saliou Camara, grand imam de Conakry

CONAKRY-La communauté musulmane s’apprête à célébrer la grande fête de l’Eid El Kébir ce vendredi 31 juillet 2020. En prélude à cette fête, Africaguinee.com a rencontré le premier Imam de la grande Mosquée Fayçal de Conakry pour un entretien.

Dans cette interview exclusive, Elhadj Mamadou Saliou Camara est revenu sur l’importance de cette fête. Le grand imam n'a pas manqué d'adresser un message aux populations guinéennes. Le religieux invite ses compatriotes à implorer le pardon du Tout Puissant Allah pendant cette fête pour qu’il sauve les guinéens des ‘’mauvais politiciens qui règnent aujourd’hui en Guinée’’.

 

AFRICAGUINEE.COM : Nous sommes à la veille de la fête d’Eid El Kébir. Dites-nous le sens de cette grande fête pour la communauté musulmane ?

ElHADJ MAMADOU SALIOU CAMARA : L’Eid El Kébir, c’est la deuxième fête internationale des musulmans. Dans l’Islam il n’y a que deux fêtes. L’Eid El Fitr qui marque la fin du mois de jeûne de ramadan et l’Eid El Kébir. Cette dernière est une vieille fête parce qu’elle date du temps de notre père le Prophète Abraham, lorsqu’Allah lui recommanda d’égorger son fils Ismaël pour le sacrifice. C’est une recommandation qui n’avait jamais été faite à un autre Homme dans la vie. En réalité ce n’était pas pour qu’il égorge son fils, mais c’était pour prouver qu’Abraham est un homme qui obéit Allah. C’était pour montrer sa force d’obéissance à Allah qu’on lui a dit d’égorger son fils. Il a essayé, il a pratiqué et l’enfant était sauvé. Son petit-fils Mahomet (PSL), le dernier des prophètes a réveillé l’esprit des musulmans de faire la même chose que leur père Abraham.

Maintenant nous, ce n’est pas nos enfants que nous allons égorger. Nous, c’est les moutons ou les chameaux ou les vaches ou des chèvres que nous allons égorger. Donc ce n’est pas la fête d’une famille ou d’un pays mais il s’agit de la fête de la communauté musulmane en général. Le sens est que nous devons nous soumettre à toutes les recommandations Divines. Egorger un mouton, une vache, un chameau, une chèvre pour donner un sacrifice aux pauvres musulmans qui ne peuvent même pas avoir un poulet le jour de la fête. C’est pourquoi l’Eid El Kébir est une grande fête dans l’Islam.

La deuxième fête c’est celle de la rupture du jeûne de Ramadan qu’on appelle Eid El Fitr. Il n’y a pas une autre fête dans l’Islam que ces deux-là. Alors j’invite les musulmans de Guinée de rejoindre les autres communautés musulmanes à travers le monde, à fêter le dixième jour de ce mois-là dans l’amour, l’amour de son prochain, dans l’amour de notre pays. J’en appelle à l’esprit de tous les guinéens à l’unité nationale et de ne pas suivre ceux qui veulent perturber leur vie, perturber leur vie sociale, perturber leurs relations qui sont toujours importantes.

Ce n’est pas l’Islam seulement mais toutes les communautés humaines doivent s’aimer entre elles et vivre ensemble. Nous allons également implorer Allah avant le jour de la fête. Vous savez demain jeudi 30 juillet 2020, est le jour d’un ‘’congrès’’ international dans lequel les musulmans vont se rassembler à Arafat à la Mecque. Malgré que cette année beaucoup de musulmans ne pourront pas aller à la Mecque pour le pèlerinage à cause de cette pandémie de Coronavirus, j’invite mes frères musulmans de Guinée de jeûner ce jeudi. Lorsque les pèlerins se retrouvent à Arafat, que ça trouve que nous aussi nous sommes en jeûne pour les accompagner. Quand on fera la rupture du jeûne demain, c’est le temps-là qui est recommandé pour implorer Allah.

 

Nous demandons à tous les musulmans de Guinée d’implorer demain et après-demain Allah pour qu’il efface cette mauvaise pandémie dans le monde entier et aussi de nous rassembler en Guinée ici et de nous sauver des mauvais esprits, des mauvais politiciens qui règnent aujourd’hui en Guinée. Chacun pense que si n’est pas lui, il faut détruire la Guinée, si ce n’est pas lui il faut diviser les fils de Guinée. Jamais ! Nous disons non à la violence, on ne le ferait jamais et on ne le veut pas. Nous voulons l’unité nationale et la paix durable dans notre cher pays.

 

Quel bénéfice on a quand on jeûne le 9ème jour de ce mois c’est-à-dire le jour qui précède la fête ?

Quand les pèlerins se trouvent à Arafat, Allah va s’adresser aux Anges en leurs disant : ‘’voilà mes esclaves, mes serviteurs qui sont regroupés ici aujourd’hui pour m’implorer, je vous fais témoins que je pardonne mes fidèles musulmans qui se trouvent aujourd’hui dans cette grande adoration’’.

C’est pourquoi le Prophète Mouhamadou (PSL) parce que ce ne sont pas tous musulmans qui sont capables d’aller à Arafat, a demandé à ceux-ci de jeûner. Pour qu’ils bénéficient la même chose que ceux qui se trouvent à Arafat.

 

Interview réalisée par Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

Créé le Mercredi 29 juillet 2020 à 18:03