Exclusif-relance du dialogue: Quelles sont les exigences des opposants d'Alpha Condé?

Crise guinéenne
Des leaders du front pour la défense de la Constitution
Des leaders du front pour la défense de la Constitution

CONAKRY-Le front national pour la Défense de la Constitution  (FNDC) s’est entretenu par visioconférence avec la CEDEAO, l’Union Africaine et les nations-unies qui tentent de renouer le fil du dialogue, rompu depuis belle lurette en Guinée. L’entretien  était axé sur la situation sociopolitique du pays, a appris Africaguinee.com.

Les opposants ont posé des conditions non-négociables pour participer au  dialogue dont la communauté internationale s’efforce à rétablir entre les acteurs politiques guinéens.

Selon une source digne de foi qui a requis l’anonymat, la première condition sine qua non posée par les adversaires d’Alpha Condé est liée à l’annulation du double scrutin du 22 mars qui a permis l’adoption de la nouvelle constitution et l’élection de l’Assemblée Nationale.

La seconde exigence concerne l’alternance démocratique. Ce qui suppose la non-candidature du Président Alpha Condé à un troisième mandat.

Après avoir pris contact avec la majorité présidentielle et l’opposition, les médiateurs de la communauté internationale vont s’entretenir également avec la CENI et les leaders religieux, a-t-on appris.

A suivre…

 

Africaguinee.com

 

Créé le Lundi 06 juillet 2020 à 22:21