Crise guinéenne : la Cédeao, l’UA, l’ONU tentent une médiation de "dernière chance"…

Crise politique en Guinée
Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l'Union Africaine, Antonio Guteress Secrétaire Général de l'ONU, Jean Kassi Brou Président de la Commission de la CEDEAO
Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l'Union Africaine, Antonio Guteress Secrétaire Général de l'ONU, Jean Kassi Brou Président de la Commission de la CEDEAO

CONAKRY-Alors que la tension monte crescendo en Guinée à la veille de l’élection présidentielle prévue le 18 octobre, la communauté internationale a entrepris des consultations en coulisse avec les acteurs politiques du pays pour renouer le fil du dialogue. La démarche est salutaire, mais la tâche s’annonce compliquée.

Face au risque élevé de nouvelles confrontations dans le pays, la CEDEAO, l’Union Africaine et les Nations-Unies veulent jouer aux sapeurs-pompiers avant qu’il ne soit trop tard. Ces trois institutions ont entamé des discussions informelles avec les différents protagonistes de la crise guinéenne dans le but de faciliter un dialogue politique, en vue d’aller aux élections présidentielles dans un climat serein.

Ce dimanche 05 juillet dans la matinée, une réunion s’est tenue par visioconférence entre les leaders du FNDC et le trio CEDEAO-UA-ONU. Selon nos informations, la communauté internationale vient avec l’idée de faciliter le dialogue pour pouvoir faire les élections présidentielles le 18 octobre dans  un climat apaisé. Mais le FNDC a fait comprendre à ses interlocuteurs qu’il ne s’agit pas seulement de parler de dialogue.  

« Nous leur avons expliqué qu’il ne s’agit pas seulement d’un problème de dialogue, il s’agit d’abord fondamentalement de l’alternance dans notre pays et du problème de la Constitution puisqu’actuellement on n’en a même pas. Ensuite il y a le problème du fichier électoral. Il y a beaucoup de problèmes qu’il va falloir régler », confie un leader du FNDC interrogé par Africaguinee.com.

Cette visioconférence entre le FNDC  et la CEDEAO, l’UA et les Nations-Unies a été précédée par une autre tenue vendredi dernier avec les partis de la mouvance présidentielle. Ces deniers ont  réitéré leur  ouverture à un dialogue inclusif en vue de la tenue de l’élection présidentielle en octobre 2020.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Lundi 06 juillet 2020 à 19:57