Siguiri : Des affrontements au lendemain d'un drame meurtrier...

Echo de nos régions
Les vitres brisées d'un véhicule endommagés dans les heurts
Les vitres brisées d'un véhicule endommagés dans les heurts

SIGUIRI- Alors que cinq personnes sont mortes dans un drame survenu à Doko, un violent affrontement a opposé deux camps rivaux d’une structure syndicale ce mercredi 10  juin 2020, dans la préfecture de Siguiri. Des blessés et des dégâts matériels ont été enregistrés dans ces heurts.

Un affrontement sanglant a opposé deux groupes opposés  au sein de l’UGTG de Siguiri. D’un côté, il y avait les partisans de Macire Magassouba secrétaire général de l'UGTG et de l'autre côté les soutiens de Mamoudou Magassouba 3ème  vice président de l'UGTG. Le contrôle de cette structure syndicale est à l’origine de ces incidents entre les deux groupes. Plusieurs véhicules ont été endommagés dans les heurts, avant que la police anti-émeute n’intervienne pour séparer les deux belligérants.

Affrontement au lendemain d’un drame meurtrier

Il faut dire que les drames se multiplient dans la préfecture de Siguiri depuis le début de la saison des pluies. Au moins cinq ressortissants burkinabés ont perdu la vie ce mardi 09 juin dans une mine d’or dans la sous-préfecture de Doko, située à 50 kilomètres de Siguiri.

Ces orpailleurs ont été ensevelis alors qu’ils étaient en quête de l’or. « Ces orpailleurs travaillaient dans la mine de Fidikö à Doko-centre. Le puits avait atteint  18 à 20 m de profondeur. Vu que la mine était devenue risquée, ils ont arrêté de creuser pour arranger les murs. C'est en ce moment que la mine s’est effondrée sur eux. Aucun d'entre eux n'a survécu », explique Djanko Dansoko, un membre de la Croix-Rouge de Doko.

Intempéries…

A Kintinian notamment dans la localité de Kamakhan, toujours à Siguiri, une tornade a causé énormément de dégâts dans la journée de ce mardi 09 juin. Plus d'une dizaine d'habitations ont été totalement décoiffées, d’autres se sont effondrées à l’effet d’un vent violent accompagné d’une forte pluie. Les habitants sont sans abris. Pis leurs semences ont aussi été emportées par les eaux.

Depuis Siguiri, Diarra Sidibé

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 10 juin 2020 à 18:45

TAGS