Les guinéennes bloquées à Dakar menacent d’entamer une grève de la faim !

Diaspora guinéenne

À Dakar, plusieurs centaines de femmes guinéennes restent bloquées depuis plus de 45 jours à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement guinéen. Ce groupe de femmes est composé de commerçantes et d’autres femmes qui étaient venues au Sénégal pour des soins médicaux ou pour des raisons sociales. Ces femmes n’ont toujours pas commencé les formalités nécessaires pour leur rapatriement comme promis par le gouvernement Guinéen. Encore des promesses ?

Monsieur Alpha Condé, les Guinéens en ont marre des fausses promesses. Cette fois-ci, tu dois passer à l’action. Les femmes guinéennes exigent des actes ! Tous les autres pays ont rapatrié leurs ressortissants sauf la Guinée. La situation est très grave. Il y a des femmes enceintes dans ce groupe. Elles sont livrées à elles-mêmes. L’une des femmes a dû accoucher ici. Une autre femme a perdu son mari en Guinée. Les femmes commerçantes ont liquidé leurs marchandises à perte pour se nourrir. Elles n’ont plus rien. Aujourd’hui, elles ont du mal à trouver de quoi survivre. Cette situation est inacceptable. Ici, elles sont exposées à tous les risques. C’est vraiment la détresse absolue pour ces braves femmes. Elles n’en peuvent plus. Ce qui leur est arrivé n’est pas de leur faute.

La grande majorité de ces femmes est arrivée au Sénégal juste avant l’annonce du confinement. Seulement voilà, ces femmes me chargent en tant que Président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) d’informer les autorités guinéennes que si elles n’ont pas de réponse du gouvernement guinéen très rapidement, elles entameront une grève de la faim devant les locaux de l’ambassade de Guinée à Dakar. Encore une fois, je lance un appel pressant au Président Alpha Condé pour qu’il respecte ses obligations en tant que Président de la Guinée.

C’est une question de dignité de la femme Guinéenne. Ces femmes me chargent de demander à l’ensemble des Guinéens de l’intérieur comme de l’extérieur de les soutenir pour qu’elles puissent sortir de cette situation de détresse. Elles supplient toutes femmes guinéennes de faire preuve de solidarité et de mettre la pression sur Alpha Condé pour qu’il prenne ses responsabilités envers les femmes.

Le 29 mai 2020 Chérif Mohamed Abdallah

Président du groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA)

 

Créé le Vendredi 29 mai 2020 à 21:51