L’horreur à Tougué: M.B 23 ans, enceinte, victime d'un viol collectif le jour de la fête

Echo de nos régions
Image d'illustration
Image d'illustration

TOUGUE- C’est une triste nouvelle qui heurte toutes les sensibilités à Tougué. Une jeune dame de 23 ans épileptique en état de famille a été victime d’un viol collectif dans le secteur de Solokouré 2 situé à 6 Km de Koin centre dans la préfecture de Tougué.

L’acte s’est produit aux environs de 16 heures ce dimanche 24 mai, jour de fête. La victime qui saigne a été admise au centre de santé de Koin pour des soins. Mamadou Saidou, l’un des présumés auteurs a été mis aux arrêts par la gendarmerie de Koin, alors que le second Sadio Bobo alias Unique pourchassé par la garde communale a blessé un agent au bras par une arme blanche avant de disparaitre dans la nature. Ce crime heurte la sensibilité des citoyens dans cette sous-préfecture.

 « C’est vraiment une situation triste qui s’est passée chez nous en ce jour de fête.  Deux jeunes conscients sont tombés sur une jeune dame épileptique en grossesse pour abuser d’elle en pleine brousse. L’un des présumés violeurs s’appelle Sadio Bobo dit Unique et l’autre c’est Mamadou Saidou. Parfois la femme sort marcher derrière le village souvent ramasser des bois morts. C’est dans ces circonstances que ce dimanche le jour de la fête, ces jeunes l’ont croisé avant d’abuser d’elle dans le district de Solokouré 2. Elle saignait beaucoup quand on l’a retrouvé. Quand j’ai vu la dame je n’ai pas pu retenir mes larmes sachant que le mari de la femme aussi ne jouit pas bien de ses facultés mentales. Actuellement la jeune dame est l’hôpital ici pour suivre des soins. Nous avons saisi la gendarmerie qui a mis main sur l’un des présumés violeurs. Les gardes communaux sont allés à la recherche du second, le nommé Unique a donne un coup de coupe-coupe à l’un des gardes au bras. Je pense que son bras est fracturé, lui aussi est à l’hôpital de Koin ici » explique Thierno Mamadou Diallo, président du district de Solokhouré.

Lire aussi-Acte "criminel inédit" à Siguiri : Viol mortel sur une folle "nourrice"…

Mme Kadiatou Baldé, la mère de la victime est inconsolable : « ils n’ont pas trouvé mieux que d’agresser sexuellement ma fille malade en état de famille. A l’heure qu’il fait, nous sommes à l’hôpital, elle saigne vraiment. Tous ses habits sont imbibés de sang, elle est blessée partout, du cou aux pieds, leurs griffes son sur son coup. Nous demandons l’appui des autorités pour que justice soit rendue. Ils se sont attaqués à une personne malade sans défense, elle peut s’évanouir pendant des heures. C’est cruel ce qu’ils ont fait. Je laisse au bon Dieu. Nous craignons qu’elle perde l’enfant qu’elle porte » explique sa mère en larmes.

« Elle a été frappée, violée dans son état actuel. Elle est à la disposition de l’hôpital. Nous sommes des personnes fragiles et pauvres, nous ne pouvons rien. Nous attendons tout des autorités, c’est elles qui peuvent quelque chose. Nous avons peur vraiment qu’il ait des entraves au niveau des services de sécurité pour étouffer l’affaire », s’inquiète le père de la victime Mamamdou Diouldé Baldé

Une source médicale basée à Koin a confirmé l’agression sexuelle sur la jeune dame. Dans la soirée, les autorités locales de Koin étaient à l’hôpital pour réconforter la famille de la victime. Même le préfet de Tougué originaire de Koin y était. Mais aucun d’entre eux n’a voulu s’exprimer sur le sujet.

 

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour africaguinee.com

Tel. (+224) 664 93 45 45

Créé le Lundi 25 mai 2020 à 11:55

TAGS