Fourniture de courant en Guinée: la révélation qui présage des jours sombres…

Délestage de courant
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et son ministre de l'Energie C. Taliby Sylla
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et son ministre de l'Energie C. Taliby Sylla

CONAKRY-Alors que les consommateurs ont du mal à supporter les coupures intempestives de courant pendant le ramadan, le ministre de l’Energie Cheick Taliby Sylla vient de faire une révélation qui présage des jours plus sombres dans les ménages dans les prochains mois en Guinée.

La Guinéenne de l’électricité (EDG) est en difficulté de paiement, selon le ministre de l'Energie. Elle n’arrive plus à  payer ses factures à ses fournisseurs privés d’Energie. Conséquences : ces derniers ont arrêté la production. Toutes les centrales sont à l’arrêt.

« Toutes ces centrales thermiques n’appartiennent pas à la Guinée, ni à EDG, il y a des contrats qui ont été signés avec des sociétés qui nous fournissent de l’énergie. EDG achète cette énergie à partir de ces producteurs indépendants qui sont à Conakry. Si les factures d’achat ne sont pas payées, ces prestataires arrêtent la production malgré les efforts de conciliation. Ce qui peut provoquer aussi un manque à gagner dans la desserte. A ce jour il y a des centrales qui sont arrêtées parce que tout simplement les factures de fourniture d’électricité d’EDG ne sont pas payées », a révélé le ministre de l’Energie, Cheick Taliby Sylla.

La fourniture de courant est un véritable casse-tête pour le gouvernement. Plusieurs milliards de dollars ont été investis dans le secteur depuis 2010, mais le problème reste entier. Minée par la corruption, la gestation de l’énergie est un secteur dans lequel plusieurs acteurs interviennent. Un vrai goulot d’étranglement. Pour combler le déficit dans la desserte surtout pendant la période d’étiage, EDG achète l’Energie à des sociétés privées à un coût élevé qu’elle revend à perte. Le manque à gagner est payé par 'Etat qui subventionne des milliards à EDG. 

« Pendant l’étiage comme les autres années, EDG fait appel aux centrales thermiques qui sont installés principalement à Kaloum  (Tombo), à Kipé. Ces centrales fournissent près de 226 mégawatts d’énergie avant l’arrivée de K-Powership. Avec l’arrivée de K-Powership, on se retrouve avec 330 voire jusqu’en 334 mégawatts, au moment où la demande aux heures de pointes, c'est-à-dire à partir de 18 HEURES, elle arrive presqu’à 400 mégawatts. Qu’est-ce qu’il faut faire ? Il faut rationner cette énergie disponible afin de satisfaire la demande », a expliqué le ministre Sylla.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Samedi 09 mai 2020 à 14:47