Guinée : La Cédeao ménage Alpha Condé des critiques qui fâchent...

Politique
Jean Claude Kassi Brou et le Président Alpha Condé à Conakry à Conakry
Jean Claude Kassi Brou et le Président Alpha Condé à Conakry à Conakry

ABUJA-Sous le feu des tirs croisés des pays et institutions occidentales depuis la tenue du double scrutin controversé de mars dernier, Alpha Condé est "ménagé" des critiques par la communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest. 

Contrairement aux Etats-Unis,  la France et ses alliés de l’Union Européenne,  la CEDEAO s’abstient de porter un jugement sur les élections législatives et référendaire du 22 mars en Guinée.

Ternies par des violences meurtrières, ces consultations nationales ont essuyé de vives critiques de la part des pays et  institutions occidentales qui les ont jugés non crédibles. Pour sa part, la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest maintient une position aussi mesurée que troublante.

« Nous n’avons pas de réaction puisque nous n’avons pas envoyé de mission d’observation pour les élections. Nous avions dit que nous pensions qu’il fallait un dialogue politique, que les élections soient inclusives en plus de la question du fichier. Pour toutes ces raisons la CEDEAO n’a pas envoyé de mission d’observation de ces élections. Je ne peux juger quelque chose que je n’ai pas observé », réagit Jean Claude Kassi Brou, le président de la commission de la CEDEAO interrogé par RFI.

La nouvelle Assemblée Nationale issue de ces élections a pris fonction cette semaine alors que quelques jours plutôt le président Alpha Condé a promulgué la Constitution malgré la vive contestation. Le FNDC promet de continuer la lutte, mais appelle pour le moment  à la mobilisation contre le Coronavirus.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com 

Créé le Vendredi 24 avril 2020 à 14:07