Interview exclusive: La jeune mariée Salématou dit tout sur son mariage...

Interview
Salématou Diallo
Salématou Diallo

CONAKRY- C’est en toute exclusivité que la jeune Salématou Diallo s’est confiée à notre rédaction.  Alors que son mariage fait l’objet de vives polémiques dans la cité, cette jeune mariée n’est pas passée par quatre chemins pour tenter de recadrer ses détracteurs.

Dans cet entretien, cette orpheline de père et mère jure qu’elle est majeure et qu’elle est tout à fait consentante de convoler en noce avec M. Ousmane Bah. Exclusif !!!

 

AFRICAGUINEE.COM: La célébration de votre mariage a suscité de nombreuses réactions. Pourriez-vous nous expliquer dans quelles circonstances il s’est déroulé ?

MMe BAH SALEMATOU DIALLO : Ce que vous avez vu sur Facebook, c’est du mensonge. Mon mari est allé à Mamou où il m’a trouvé. Il m’a demandé si je veux de lui en mariage, j’ai dit oui. Quand je suis venue à Conakry, on m’a demandé aussi si je l’aime,  j’ai répété la même chose. Je l’adore.  

Votre mari serait un polygame et très âgé. Est-ce qu'on vous a un peu forcé la main? 

Personne ne m’a pas forcé à me marier avec lui. Mes parents ne m’ont pas forcé et ils ne m’ont pas fait sortir de l’école. Mieux, j’ai eu mes 18 ans. Tout ce que les gens racontent, c’est du mensonge. Ils veulent créer des problèmes à ma famille.

C’est vrai que vous êtes orpheline de père et de mère ?

Oui, mais ma mère est contente de ce mariage de là où elle se repose dans sa tombe. Parce que depuis ma tendre enfance, elle disait que toute personne qui sort pour me demander en mariage de ne pas refuser. Mon père est décédé en 2010 et ma mère est morte en 2019. C’est le conseill de ma mère que j’ai accepté. Personne ne m’a forcé, même un jour.

On dit que votre mari a 50 ans. Est-ce vrai ?

Ce n’est pas vrai. Mon mari a 35 ans.

Qui selon vous est derrière toutes ces critiques? 

La personne qui a fait cela, c’est quelqu’un de ma famille. Il a agi  en cachette parce qu’il ne voulait pas que je me marie.

Que comptez-vous faire ?

On est en train de nous diffamer. Parce que tout ce qu’on dit sur moi n’est pas la vérité. Mais comme cette personne a demandé pardon. On a laissé tomber cette affaire.

Que diriez-vous aux ONGs qui veulent porter cette affaire devant la justice ?

Je dirais à ces ONGs que ce mariage n’est ni forcé, ni précoce. Elles n’ont qu’à s’intéresser à d’autres sujets. J’ai 18 ans et je suis consentante. Les gens qui sont en train de faire cela, veulent créer des problèmes dans notre famille. Mais Dieu ne va pas accepter cela.

Comptez-vous poursuivre les études ?

J’ai abandonné l’école. Actuellement, je fais la couture et je lis le coran.

 

Interview par Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (00224) 655 31 11 14

Créé le Lundi 06 avril 2020 à 19:08

TAGS