Washington jette le "discrédit" sur les résultats du référendum : Alpha Condé interpelé…

Résultats du référendum constitutionnel
Tibor Nagy, secrétaire d'Etat américain en charge des questions africaines
Tibor Nagy, secrétaire d'Etat américain en charge des questions africaines

WASHINGTON-Après Paris, Bruxelles,  Berlin, Washington vient de remettre de sérieux "doutes" sur les élections controversées du 22 mars en Guinée, alors que les résultats du référendum donnent une victoire du « oui » à la nouvelle constitution (91.59%).

Le Gouvernement américain avertit que les nombreuses anomalies ayant entaché le vote remettent en question la "crédibilité des résultats" de ces élections.

Vivement préoccupé par les divisions politiques en Guinée au lendemain de ces élections ternies par des affrontements meurtriers, Tibor Nagy, le secrétaire d’Etat américain en charge des questions africaines prévient que le pouvoir et l’opposition devraient renouer le dialogue.  

« Je suis profondément préoccupé par les divisions politiques en Guinée après le vote du 22 mars. Les rapports de bureaux de vote fermés / saccagés remettent en question la crédibilité des résultats. Les deux parties devraient reprendre le dialogue », a réagi Tibor Nagy sur les élections du 22 mars en Guinée.

Cette réaction de Washington sonne comme une interpellation à l'endroit d'Alpha Condé, de plus en plus isolé sur la scène internationale. A l'évidence, le président Condé  ne semble pas sortir grandi au lendemain de ce référendum. Au contraire, son image de combattant historique  pour l'alternance démocratique, est très affectée. Le drigeant guinéen devra s’investir considérablemet en posant des actes forts pour redorer son blason sur la scène internationale.

Paris et Bruxelles ont auparavant eu des réactions similaires à celle de Washington sur les consultations législatives et référendaires du 22 mars en Guinée. Ils ont  indiqué que ce double scrutin n’a pas été "crédible". Moscou par contre trouve le scrutin bien organisé, tout en fustigeant les tentatives  d’ingérence étrangères dans les affaires internes de la Guinée.

A suivre…

 

Diallo Boubacar

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 31 mars 2020 à 13:08