N’zérékoré: Le pire évité de justesse à Bounouma…

Guinée
Centre de la sous-préfecture de Bounouma
Centre de la sous-préfecture de Bounouma

NZEREKORE-Le pire a été évité de justesse ce lundi 30 mars 2020 dans sous-préfecture de Bounouma située à une dizaine de kilomètre de N’zérékoré. Dans cette localité, une tentative d’assassinat a failli tourner au drame. 

Selon  les informations recueillies sur le terrain, c’est un conducteur de taxi qui a été agressé au couteau par un individu qu'il conduisait. L'acte s'est passé à 4kilomètres de la sous-préfecture. Heureusement, la victime n’a pas trouvé la mort. Mais la tension est montée d’un cran suite à la violente agression du jeune motard. 

 ‘’C’est dans les bandes de 11h que j’ai été contacté par un citoyens pour un cas d’assassinat. Il m’a dit que quelqu’un a tenté d’assassiner un taximètre en provenance de Nzérékoré. Immédiatement j’ai informé la gendarmerie, nous nous sommes rendus sur les lieux. Effectivement nous avons vu la victime qui était égorgé mais il était dans le coma. Nous avons cherché un véhicule pour l’envoyer à Nzérékoré. Il est même admis au bloc à l’heure qu’il fait. Sur les lieux, j’ai essayé de joindre les villages environs, Bounouma, Gbèlè, Kpèlèday pour chercher le coupable. Dieu nous a aidé avec l’effort de la population, nous avons pu retrouver le coupable qui était à la gendarmerie, il a été auditionné et déférer à la maison centrale. Il a dit qu’il venait de Samoé et qu’il s’appelle Fofana, il était en Algérie, qu’il venait d’arriver’’, nous a confié Mamy Roger, maire de la commune rurale de Bounouma.

Sur les circonstances du drame, le sous-préfet  explique : « Il a déplacé le jeune conducteur de taximoto dans la journée. Arrivé à quelques 4 kilomètres, il a fait comme s’il voulait prendre son bagage. C’est là qu’il a profité sortir son petit couteau pour égorger le jeune. Il l’a fait mais heureusement le couteau était petit il n’a pas pu totalement égorger le jeune, puisqu’il se bagarrait avec ce dernier. Mais comme il avait le couteau, il a vaincu le jeune. Pensant que celui-là était déjà décédé, il a pris sa moto de marque Jive. C’est quand il s’est rencontré avec un jeune de Bounouma, il a automatiquement fait demi tour et a pris un autre chemin. Le jeune a donc soupçonné de quelque chose et nous a alertés. Le présumé criminel est allé dans le champ de son frère où il a coupé un régime de banane. Il mangé un peu, il est allé garer la moto dans la brousse avant de coucher. C’est ainsi que nous avons mobilisé les villageois pour aller à sa recherche. C’est son frère même qui est allé voir la clé de la moto au champ et le régime de banane, il est venu nous alerter. C’est comme ça qu’on a mis main sur lui », a expliqué le Commandant Kharifa Condé, sous-préfet de Bounouma.

Selon lui, le pire a été évité de justesse. Les jeunes se seraient armés de gourdins, de machettes pour lyncher le présumé criminel qui serait un habitué de faits similaires. Il a fallu une forte implication des autorités locales pour maitriser la situation. « Quand ils ont envoyé le présumé auteur, les jeunes sont allés prendre des machettes pour nous envahir à la gendarmerie. On était tellement envahi que nous n’avons pas cherché à connaitre l’identité de la victime ou du présumé auteur, il fallait sensibiliser les citoyens et trouver les moyens pour envoyer le présumé auteur à Nzérékoré. Surtout le temps que nous traversons à Nzérékoré, avec un petit mouvement seulement, c’est des problèmes mais Dieu merci on a pu maitriser les jeunes », poursuit le sous-préfet.

A signaler que ce lundi, une fausse rumeur après des disputes entre deux enfants au quartier Hemakono a semé la panique la journée dans la ville de Nzérékoré. Les gens couraient de partout pensant que les violences avaient repris.

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél. (00224) 628 80 17 43

Créé le Mardi 31 mars 2020 à 10:39