Guinée : trois élus du parti de Dalein mis aux arrêts…

Guinée

MAMOU- Trois élus issus des rangs de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée ont été mis aux arrêts cette semaine à Mamou, a appris Africaguinee.com à travers son correspondant local.

Les maires de Kegneko et de Porédaka ont été arrêtés au lendemain du double scrutin législatif et référendaire du dimanche 22 mars dernier. Celui de Bouliwel a quant à lui été interpellé ce mardi 24 mars 2020. Ils sont tous actuellement détenus à la maison centrale de Mamou.

Selon nos informations, le maire de Kegneko, Aboubacar Camara a été arrêté pour avoir accusé le Commissaire de police de sa localité dans le meurtre d’un jeune mécanicien lors des violences qui ont émaillé le scrutin du 22 mars. Abdoulaye Bounaya Barry et El hadj Macka Diallo, respectivement maire de Bouliwel et de Porédaka sont accusés quant à eux d’avoir « commandité » les violences survenues dans leurs communes. 

« On les reproche d’être complices des manifestations. Mais ce sont des accusations gratuites. C’est juste parce qu’ils sont de l’UFDG », a dénoncé Mamadou Maadjou Diallo, le Secrétaire fédéral de l’UFDG à Mamou.

Au moins cinq maires sur les treize que compte l’UFDG à Mamou ont été arrêtés depuis le début des manifestations à Mamou. 

 

Habib Samakè

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Mamou

Créé le Mercredi 25 mars 2020 à 10:26

TAGS