Ouattara, Buhari attendus chez Alpha Condé : Quelles sont les attentes du FNDC ?

Crise politique en Guinée
Alpha Condé, Buhari, Ouattara
Alpha Condé, Buhari, Ouattara

CONAKRY-Une délégation de haut niveau de la CEDEAO composée de Chefs d’Etat sont attendus à Conakry la semaine prochaine. Mouhamadou Buhari, Alassane Drame Ouattara, respectivement présidents du Nigeria et de la Côte d’Ivoire sont attendus chez Alpha Condé alors que les guinéens sont appelés aux urnes le 22 mars 20. La présidence du Niger ne confime pas pour l'instant l'arrivée de Issoufou, pourfendeur du troisième mandat. 

L’arrivée de ces chefs d’Etat  intervient dans un climat politique tendu en Guinée. L’opposition qui a boycotté les élections promet d’empêcher les deux scrutins controversés. La venue de ces chefs d’Etat est perçue comme une mission de dernière chance alors que la crise guinéenne s’est cristallisée au fil des mois entre le pouvoir d’Alpha Condé et le FNDC, le mouvement politico-social qui se bat pour la défense de la Constitution.

Isolée au plan international, Alpha Condé s’est vu contraint de reporter les élections qui étaient prévues le 1er mars et d’accepter l’arrivée d’une mission d’experts électoraux qui ont fourni un rapport accablant sur l’état du fichier électoral. C’est dans ce contexte qu’Alpha Condé a convoqué le corps électoral, attisant davantage les tensions.

Les président Buhari et Ouattara essaieront sans doute de convaincre Alpha Condé d’accepter de revoir ce calendrier et ouvrir un dialogue avec l’Opposition et le FNDC sur les points qui divisent : le fichier électoral, les législatives, le référendum, le troisième mandat entre autres.

Les attentes du FNDC sont claires par rapport à l’arrivée de cette mission : Que Alpha Condé renonce au troisième mandat en s’alignant sur la même ligne que ses pairs de la CEDEAO.

« Nous attendons que Alpha Condé accepte de prendre l’exemple sur les Chefs d’Etat qui  viennent le conseiller. La composition de la délégation en dit long. Alassane Ouattara a indiqué qu’il ne se présentera pas pour un troisième mandat, le président nigérien aussi a dit la même chose et Buhari du Nigeria a dit également qu’il ne se présentera pas à un troisième mandat. on espère qu’ils viennent dire à M. Alpha Condé de prendre l’exemple sur eux et de respecter la constitution guinéenne en organisant des élections libres et transparentes en vue de passer la main à  son successeur. Nous attendons que ces Chefs d’Etat le conseille  dans le bon sens en  suivant la voie qu’eux-mêmes ont accepté de suivre au nom de la paix et du respect de la démocratie et de l’alternance », a lancé Ibrahim Diallo, responsable des opérations du FNDC contacté par Africaguinee.com.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel :  (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 15 mars 2020 à 14:57