"Retrait" annoncé d'innovatrics: Ce qu'en dit la CENI...

Double scrutin du 1er mars
Salifou Kébé, président de la CENI
Salifou Kébé, président de la CENI

CONAKRY- L’opérateur de saisie Innovtrics s’est-il retiré du processus électoral guinéen ? Alors que l’information enflamme la toile depuis quelques heures, la commission électorale nationale indépendante (CENI) dit qu’elle n’a pas été saisie de cette nouvelle.

C’est du moins ce qu’a affirmé Aly Bocar Samoura, le directeur du département Communication de l’organe électoral, Interrogé par Africaguinee.com.

 « Il y a trop d’intox qui circulent actuellement. Mais nous, officiellement on n’a été saisi de rien pour le moment. Qu’il s’agisse de l’OIF ou d’innovatrics, on n’a pas été saisis au niveau de la CENI pour dire qu’ils se sont retirés. Et il ne faut pas oublier qu’il y a un contrat qui nous lie avec Innovatrics. Donc ça ne se passe pas comme ça », a déclaré Aly Bocar Soumoura, interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com.

Si cette information sur le retrait d'Innovatrics se confime, ça serait un nouveau coup dur pour la CENI. Car, dans son communiqué de presse, l’Organisation internationale de la Francophonie a annoncé aujourd'hui son retrait du processus électoral guinéen.

Cette institution qui accompagne la CENI depuis novembre dernier, mentionne que 98% des 2.490.664 électeurs problématiques  ne disposent pas de documents permettant leur identification, bien que la loi prévoie 6 types de pièces pour justifier l’identité et l’âge de l’électeur.

Affaire à suivre...

 

Africaguinee.com

Créé le Lundi 24 Février 2020 à 17:21