Une "fronde" dans l’armée ? l’affaire prise au "sérieux" par le ministère de la Défense

Armée guinéenne
Le ministre de la Défense Dr Diané lors d'une visite au champ de saut de Maferenyah
Le ministre de la Défense Dr Diané lors d'une visite au champ de saut de Maferenyah

CONAKRY- Il  y a-t-il des "mécontentements" au sein  de la grande muette ? L’affaire enflamme la toile depuis ce dimanche 23 février 2020 suite à la publication d’une note revendicative signée par deux militaires. Plusieurs points de revendication sont inscrits dans le document qui circule. Les signataires demandent notamment une amélioration de conditions de vie des militaires. L’affaire  est prise très au sérieux par le département de la Défense.

 « Nous ne négligeons rien », écrit Aladji Cellou Camara, le Directeur de la DIRPA (Directeur de l’Information et des relations publiques de l’armée). Il ajoute que les services compétents  sont en train de précéder à des vérifications. Mais d'ores et déjà, ce proche du ministre de la Défense note le caractère totalement farfelu de certaines revendications.

« Nos services compétents sont en train de procéder à des vérifications. Car, après le recensement biométrique de ces dernières années, tous les militaires guinéens sont "immatriculés" à travers un fichier informatique sécurisé.
Mais d'ores et déjà, nous notons le caractère totalement farfelu de certaines revendications, notamment celle concernant la libération d'un individu qui n'est pas incorporé au sein de l'armée et qui ne fait donc pas partie des effectifs de nos Forces de défense.

D'ailleurs, l'entête utilisée démontre à suffisance l'amateurisme des auteurs qui ignorent apparemment tout des armoiries de nos Armées. Le soldat qui connaît le règlement militaire (donc des risques encourus) ne signe jamais un tel papier », a précisé Aladji Cellou Camara.

 

Focus Africaguinee.com

 

Créé le Dimanche 23 Février 2020 à 19:32