Les "regrets" de Dr Faya :"les guinéens ont commis une erreur avec Alpha Condé"

Politique
Dr Faya Milimouno, leader du Bloc Libéral
Dr Faya Milimouno, leader du Bloc Libéral

CONAKRY-Alpha Condé continue de fâcher l’opposition ! Ses différentes sorties en haute Guinée ont davantage cristallisé le courroux de ses opposants.  Dr. Faya Milimouno qui a été interrogé par Africaguinee.com, a laissé éclater sa colère contre le Chef de l’Etat qui a appelé « à frapper » ou à « s’occuper » de ceux qui se hasarderont à casser les urnes le 1er mars.

« C’est des propos très graves venus de quelqu’un qu’on appelle Président de la République, mais ça ne m’a pas étonné. J’ai entendu de ce monsieur dire dans quelques années on ne parlera pas d’opposition en Guinée, j’ai entendu de ce monsieur dire à ses militants apprêtez-vous à l’affrontement, j’ai entendu de ce monsieur dire à Kankan vos fils sont alliés à l’ennemi, j’ai tellement entendu que rien ne me surprend. Tous les jours que j’entends Alpha Condé, je suis conforté dans ma position que la Guinée a fait erreur en ayant ce monsieur à la tête de ce pays. Depuis 2010, vous savez l’histoire enregistre tous les faits et gestes que nous posons. Avec courage et détermination j’ai dit aux guinéens de ne pas se tromper c’était en 2010 entre les deux tours, un jour les historiens vont déterrer toutes ces vérités et les consigner dans livres d’histoires. Ce que nous avons prédit, nous avons obtenu pire et nous continuons à voir pire pour moi donc rien ne nous étonnes. La seule chose que nous avons à faire c’est de montrer que le pouvoir en dernière instance revient au peuple », a déclaré Alpha Condé.

L’opposition a rencontré un émissaire de la CEDEAO la semaine dernière. Le Général Francis Behanzin d’œuvrer pour éviter un chao pouvant favoriser l’accès des terroristes à la mer. pour Dr. Faya Milimouno, les guinéens vivent déjà un terrorisme d’Etat.

« Nous vivons dans un état de terreur aujourd’hui. Lorsqu’on a rencontré les envoyés de la CEDEAO, j’avais dit que ce ne sont pas des élections qu’on va avoir mais un coup d’Etat. Et l’Afrique de l’Ouest doit traiter ça comme tel. On nous a dit ce jour ne faites pas que la Guinée brûle, ne faites pas que les terroristes aient une ouverture sur la mer. Mais nous avons dit à ces envoyés de la CEDEAO que nous en Guinée nous vivons déjà le terrorisme d’Etat, il y a des gens qui sont kidnappés par des personnes cagoulées envoyés dans des camps militaires, torturés. Il y a des gens qu’on ne retrouvera plus jamais, qu’est-ce qui est plus terroriste que ça ? Et c’est l’Etat qui le fait au vu et au su de tout le monde. C’est pourquoi une fois encore nous disons au peuple de Guinée, notre destinée Dieu nous a donné le libre arbitre nous devons en faire usage. Nous devons savoir ce qui est bon pour nous parce que Dieu nous en a donné la capacité. Nous sommes tous des croyants dans ce pays et nous savons que le projet que Dieu a préparé pour la Guinée c’est pour que nous soyons dans le bonheur. Satan est en train de travailler pour nous priver de ce bonheur. C’est à nous de travailler pour mettre fin au travail de Satan »,  lancé l’opposant.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Afrcaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 23 Février 2020 à 14:21