Guinée Bissau: La CEDEAO "menace" Sissoko Umbalo...

Présidentielle de 2020
Umaro Sissoko Embalo
Umaro Sissoko Embalo

ABUJA-Alors qu’il programme son investiture pour le 27 février, Umaro Sissoko Umbalo déclaré vainqueur de la présidentielle de 29 décembre en Guinée Bissau voit la CEDEAO se dresser contre lui.

Dans un communiqué publié hier soir, la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a menacé de prendre des « sanctions ciblées » contre tous les acteurs qui n’agiraient pas dans le sens de la "normalisation politique et institutionnelle" en Guinée-Bissau.

C’est un secret de polichinelle, cette menace est dirigée contre le candidat du Madem le Général Umbalo qui accuse des dirigeants de la région dont le guinéen Alpha Condé d’être de "collusion" avec son adversaire pour confisquer sa victoire.

Depuis l’annonce de sa victoire par la Commission Nationale des Élections (CNE), il fait des pieds et des mains pour la sauvegarde de son élection. Le général  Umaro a engagé une offensive diplomatique tout azimut pour obtenir des soutiens à l’international.

Focus Africaguinee.com

 

 
Créé le Dimanche 23 Février 2020 à 14:14