Interview : Salifou Issoufou, Représentant résident du FMI en Guinée parle…

Guinée
Salifou Issoufou, Représentant Résident du FMI en Guinée
Salifou Issoufou, Représentant Résident du FMI en Guinée

CONAKRY- L’économie guinéenne sera t-elle impactée par la décision du Fonds Monétaire Internationale de suspendre ses missions en direction de Conakry ? Comment le FMI a accueilli la décision du Gouvernement guinéen de faire financer les élections législatives couplées au référendum par le Budget national de développement ? Ce sont là quelques questions que nous avons abordées avec le Représentant du Fonds Monétaire International en Guinée.

Avec Salifou Issoufou, nous avons également évoqué les conséquences des tumultes politiques à répétition sur l’économie guinéenne. Exclusivité Africaguinee.com !

 

AFRICAGUINEE.COM : Beaucoup de rumeurs circulent autour de la suspension des missions du FMI vers la Guinée. De quoi s’agit-il exactement ? 

SALIOU ISSOUFOU : Depuis le 9 février, les missions du FMI en visite en Guinée sont temporairement suspendues, par mesure de précaution à l’approche des élections législatives dans le pays. Il s'agit d'une mesure administrative générale qui s’applique à chacun des Etats membres du FMI (189) et qui n'affecte pas l'engagement actuel du FMI avec la Guinée. 

Jusqu’à quand cette suspension va-t-elle durer ?

 Il s’agit d’une suspension temporaire. Cette suspension sera levée après les élections. 

Certains observateurs estiment que cette décision est due aux troubles sociopolitiques qui secouent le pays. Qu’en dites-vous ? 

C’est une pratique courante du FMI de suspendre les missions de visite dans ses pays membres à l’approche des élections.

 Qu’est-ce qui va réellement changer dans les relations entre la Guinée et le FMI avec cette suspension ? 

Le FMI a soutenu et continuera de soutenir la Guinée dans ses réformes. Comme je l’ai dit tantôt, la suspension ne concerne que les missions de visite en Guinée. Ces missions reprendront dès que la suspension sera levée. Je voudrais préciser, une fois de plus, que la suspension n’affecte pas l’engagement actuel du FMI avec la Guinée. 

Est-ce qu’elle affectera l’accord obtenu au titre de la quatrième revue FEC en octobre 2019 ? 

Non, comme je l’ai indiqué dans ma réponse à la question précédente. 

Quelle appréciation faites-vous de la décision du Gouvernement de faire financer les élections législatives et le référendum constitutionnel par le Budget national de développement ? 

Dans le cadre du programme économique et financier des autorités guinéennes, appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) du FMI, nous nous accordons avec le Gouvernement guinéen sur les agrégats macroéconomiques prévisionnels ainsi que les reformes à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs du dit programme qui sont les suivants : 

✓ Renforcer la résilience macroéconomique, 

✓ Intensifier l’investissement public dans les infrastructures tout en préservant la stabilité macroéconomique, 

✓ Renforcer les dispositifs de protection sociale et 

✓ Promouvoir le développement du secteur privé

Les efforts consentis pour l’amélioration de la gestion des investissements publics sont louables. Comme vous le savez, l’efficience des investissements  publics est primordiale pour un développement économique inclusif et la réduction de la pauvreté. 

Certains observateurs dénoncent des dépenses colossales en faveur de la campagne électorale. Avez-vous les mêmes craintes ? 

Le FMI appui la Guinée dans son processus de développement économique et social à travers le programme triennal soutenu par la Facilité élargie de crédit et le programme de renforcement des capacités du FMI pour les pays fragiles. Pour atteindre les objectifs du programme économique et financier du gouvernement que j’ai énuméré tantôt, les autorités guinéennes se sont engagées à mobiliser davantage les ressources intérieures et à favoriser les dépenses prioritaires porteuses de croissance qui contribueront à réduire la pauvreté tout en renforçant l’inclusion financière. 

Quelles sont les conséquences directes de ces tumultes politiques et ces remous sociaux à répétition sur l’économie guinéenne ? 

La stabilité politique et sociale est un élément important pour toute perspective de croissance.

 

Interview réalisée par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 20 Février 2020 à 12:49

TAGS